2020: «l’Ods a gagné en maturité, notoriété et efficacité»

L’année qui s’achève a non seulement été riche en activités pour l’Observatoire du développement sociétal, mais aussi lui a permis d’être plus visible, à  en croire le coordonnateur général Lilian Maurice Koulou Engoulou, interviewé par www.actualiteducameroun.com 

Quel bilan dressez-vous des activités de l’Observatoire du développement sociétal en 2020 ?

C’est un bilan hautement satisfaisant que nous dressons au regard des activités menées par l’Ods durant cette année 2020. L’Ods a gagné en maturité, notoriété, efficacité, mais aussi en terme d’extension de ses antennes et représentations. L’Ods aujourd’hui dispose d’une représentation permanente en République de Côte d’Ivoire, et c’est pour nous une grande avancée.

De plus, le 13 août dernier, le Premier Ministre Chef du Gouvernement nous a adressé ses félicitations, mais aussi ses encouragements au vue des initiatives entreprises par l’Ods visant à réduire drastiquement la corruption au Cameroun ainsi que notre contribution au bien-être et à l’épanouissement des Camerounais. La liste est non exhaustive. Tout ceci traduit de la satisfaction non seulement des membres de l’Ods, mais aussi des différents acteurs sociaux qui de plus en plus font confiance à notre organisation.  

Donc un bilan satisfaisant, mais nous ne devons pas nous en orgueillir, car beaucoup reste encore à faire au sein de notre société pour un véritable assainissement de celle-ci.

 

Y-a-t-il une action qui a plus rehausser l’image de l’Ods en cette année qui arrive à son terme ?

Bien sûr. L’Ods fait partie des rares Organisations non gouvernementales ayant été retenues par les autorités ivoiriennes en qualité d’observateur indépendant pour le compte du scrutin présidentiel dernier. C’est le lieu pour moi ici, de remercier une fois de plus Monsieur Coulibaly Kuibiert, Président de la Commission électorale indépendante de Côte d’ivoire, pour la confiance qu’il a bien voulu accorder à notre Organisation. Voilà une action qui atteste une fois de plus de la crédibilité, mais aussi du professionnalisme de l’Ods et de ses membres.

 

Quelles ont été les imperfections ?

Imperfections, je n’utiliserais pas ce terme. Je préfère contres performances. Car comme partout ailleurs et dans toutes les institutions, il peut avoir des manquements ou encore des aléas qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs. Dans ce registre là je pense qu’il y a surtout un problème de sensibilisation des usagers. Pas que nous n’en sensibilisons pas, Non! Mais je crois que cela doit être accentué, car beaucoup sont victimes d’injustices, d’actes de corruption, mais ne savent quelle démarche entreprendre et auprès de quelle organe. Je crois que une de nos principales contres performances relève de nos actions de sensibilisation assez moroses ces derniers mois. Mais je puis vous garantir que des dispositions ont déjà été prises afin d’identifier et de pallier à ces différents manquements.

 

Sur quoi s’atèle votre organisation en cette période de fin d’année 2020 ?

L’Ods appelle à la plus grande vigilance des Camerounais face à certains hors la loi qui profitent de cette période festive et très souvent embouteillée pour commettre leurs sales besognes, malgré un déploiement toujours impressionnant et important de nos vaillantes forces de sécurité. L’Ods appelle aussi à l’apaisement des cœurs. Aujourd’hui l’image que renvoi une certaine diaspora Camerounaise, n’honore point notre belle Nation. Les actes que commettent ceux-là qui ont pris les armes contre l’Etat dans les Régions du Nord-ouest et Sud-Ouest, ne sont pas bénéfiques pour les jeunes générations. L’Ods appelle au calme, à la cohésion sociale, au vivre ensemble et à l’unité nationale afin que cette nouvelle année puisse être une année de prospérité pour notre beau pays car rien ne peut être construit dans le désordre, dans la discorde.

 

Quelles sont les perspectives pour l’année prochaine ?

Naturellement accentuer notre lutte contre la corruption, Promouvoir un peu plus la bonne gouvernance et le développement durable au Cameroun, mais aussi d’avantage nous étendre et gagner du terrain hors des frontières Camerounaises.

Propos recueillis par Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *