Littérature : la réaffirmation du livre au Cameroun

La ville de Yaoundé, capitale politique du Cameroun, va vibrer au rythme de « la semaine des fous du livre » du 10 au 13 novembre 2021.

Echanges, conférences-débats, dédicaces, animations littéraires, atelier d’écriture et de lecture, sont les activités qui vont meubler la deuxième édition du festival international de la semaine des fous du livre à Yaoundé. L’évènement s’ouvre mercredi 10 novembre 2021 au cercle municipal de la capitale, pour s’achever samedi 13 novembre de la même année.

Les préparatifs de la deuxième édition du festival international de la semaine des fous du livre s’accélèrent. Yaoundé, novembre 2021. ©: A.K.N.

Si la première journée est consacrée à la jeunesse camerounaise, la deuxième est dédié à Anzata Ouattara, écrivain ivoirien de renommé internationale. Francis Bebey sera au centre de la troisième journée et la quatrième va permettre d’éplucher la politique du livre en zone Cemac.

Une plateforme d’échange

« La semaine qui arrive, n’est qu’une conclusion d’une activité qui a duré toute la vie, révèle Dr. Pascal Bekolo Bekolo. Les fous du livre s’intéressent à l’initiation, à la lecture et à l’écriture. C’est la voie que nous devons suivre, si nous voulons pousser les camerounais à lire ». Une explication que Marie Bertille Mawem, organisatrice de la rencontre ne dément pas : « C’est une plateforme d’échange entre les professionnels de l’écriture et les amoureux de belles lettres, visant à susciter l’envie de dévorer des livres, chez les jeunes ».  

La presse nationale et internationale est représentée à la conférence du 1er novembre 2021 à Yaoundé. ©: A.K.N.

Pendant la rencontre du 1er novembre 2021 avec la presse à l’institut goethe de Yaoundé, ces éclairages et plusieurs autres détails ont été apporté par les responsables de l’association « Les fous du livre », qui ont évoqué le fait que le livre le plus vendu au monde, peut également être écrit par des camerounais. A-t-on aussi pu apprendre que des étrangers à l’instar des écrivains tchadiens, gabonais, centrafricains et ivoiriens, font aussi partie des participants.

Ce festival international de la semaine des fous du livre, est parrainé par Ismaël Pierre Bidoung Kpwatt, ministre des arts et de la culture. Il se déroule sous le thème : « réaffirmer le livre au cœur de la société ». Comme pour dire qu’au Cameroun, on doit revenir l’époque du livre bleu.

Arnaud Kevin Ngano   

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *