Accidents mortels: la solution du ministère de l’administration territorial

Suite aux accidents mortels survenus les 4 et 5 août 2021 au Cameroun, le ministre de l’administration territorial donne des instructions aux gouverneurs des 10 régions du pays.

Dans 35% des cas, l’excès de vitesse est identifié comme étant la principale cause des accidents de la circulation routière au Cameroun. La non maitrise du volant, l’état de la route, le mauvais dépassement sont aussi à l’origine des morts sur les routes, selon le ministère des transports. Ainsi face à la recrudescence des accidents, le gouvernement ne saurait être indiffèrent.

Raison pour laquelle, Paul Atanga Nji, ministre de l’administration territoriale(Minat), a demandé aux gouverneurs des dix régions du pays de prendre les mesures nécessaire pour limiter le nombre d’accidents de la circulation. En fait, il est question pour le gouvernement de sensibiliser les conducteurs des gros porteurs et les propriétaires des agences de voyage, sur l’importance d’utiliser les aires de repos créé, question de diminuer l’état de fatigue des conducteurs.

Usage des sanctions

Sans tourner autour du pot, le Minat instruit aux chefs administratifs de région, de « prendre des mesures strictes dans leurs unités de commandements respectives ». Cet appel à plus de rigueur est contenu dans une correspondance à eux adressé le 9 août 2021. En effet, ce sont les propriétaire des camions de sable à dix roues, des gros camions transportant des containers et des billes de bois, qui sont les principales cibles du ministre, Paul Atanga Nji.

«Toutes infractions sera donc sévèrement sanctionné », a-t-il déclaré devant la presse, avant d’ajouter qu’«une réflexion est en train d’être menée pour aboutir à des sanctions s plus contraignantes contre les contrevenants et conducteurs, qui mettent en danger la vie des citoyens ».

En rappel, la semaine du 4 aout a été très meurtrière  au Cameroun: la route ayant tuée une quarantaine de personnes et  fait de nombreux blessés. On espère alors que grâce à cette mesure, le sang va cesser de couler sur la route au Cameroun.

Orchele Ambomo, Stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *