Agriculture: Les femmes du monde rural à l’école du manioc

Un atelier de renforcement de capacité, relatif a ce féculent a été organise dans la petite bourgade d’Akono ces derniers jours de l’année.

 Par Brice Ngolzok

 

Entrain, gaieté, joie sont quelques-uns des sentiments qui ont transparu ce mois de décembre, sur  les visages de la grande majorité  des femmes issues des principaux bassins de production du manioc.  Elles sont venues  assister pendant 72 heures  à un projet de renforcement des capacités entrepreneuriales de cette gente, productrice de manioc au Cameroun.

 

Une initiative qui vise à donner aux agricultrices camerounaises, les outils et techniques innovantes pour produire un féculent de qualité, accessible aux marchés de l’hôtellerie et de la restauration.

 

L’opportunité a donc été donnée aux membres de la Société coopérative de manioc, autres tubercules et produits agricoles(SOCOOPMATPA) de bénéficier tour à tour, dans  un hôtel de référence de la localité d’Akono, dans le département Nyong et Mfoumou, région du Centre, de l’expertise des responsables de certaines administrations publiques.

 

Ainsi se sont succédés devant les femmes rurales des Ingénieurs agricoles, des responsables de l’agence des normes et de la qualité qui ont déroulé chacun à sa manière les astuces nécessaires pour avoir un manioc et ses dérives comme le gari, le bâton de manioc, la farine de manioc etc., capables de se vendre sur le marché à la fois nationale et internationale.

 

Pour cela trois jours ont  permis de revisiter les procédés de production du manioc, sa transformation et même son processus d’étiquetage, d’emballage avant sa commercialisation, au grand enchantement de la coordonnatrice nationale  de ce groupe de plus de 1500 femmes reparties dans trois régions du Cameroun (Centre,Sud,Est). Madame Marie-Joseph Medzeme Engama peut, au sortir de cette formation scruter l’avenir de l’association avec plus d’optimisme avec un regard porte vers un horizon plus vaste. Au-delà des frontières camerounaises.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *