Alim Hayatou, vers sa dernière demeure…

Le Secrétaire d’Etat à la santé publique en charge des épidémies et des pandémies Alim Garga Hayatou, est inhumé le mardi 6 avril 2021, à Garoua dans la région du Nord-Cameroun.
Son départ laisse un vide. Non seulement au sein du gouvernement, mais aussi dans la communauté foulbé de Garoua. Le serviteur du peuple est décédé lundi 5 avril 2021 à l’hôpital général de Yaoundé, des suite de maladie.
Le peuple camerounais se sent heurté par cette autre disparition, d’un membre du gouvernement, encore en fonction. Le chef de l’Etat Paul Biya, lui fait honneur en décrétant une journée d’obsèques officiels.
C’est dans la matinée du mardi 6 avril 2021, que le corps sans vie du secrétaire d’Etat est parti de Yaoundé pour Garoua sa ville natale. Plusieurs autres membres du gouvernement parmi lesquels Manaouda Malachie de la santé publique et Issa Tchiroma Bakari de l’emploi et la formation professionnelle, l’ont accompagné dans cette étape vers sa dernière demeure. L’enterrement étant prévu dans l’après midi.
Agé de 74 ans et 8 mois, Alim Garga Hayatou était le Lamido de Garoua. Ce dernier né de la famille Hayatou, était diplômé de l’Ecole nationale du trésor de France en 1971 et de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) de Yaoundé, en 1972.
Alim Hayatou en route pour un repos éternel, mardi 6 avril 2021. ©: Celcom Minsanté.

Au-delà de ses responsabilité traditionnelles et du poste de président du Conseil des chefs traditionnels du Cameroun, Alim Hayatou a été inspecteur du trésor, directeur du trésor au ministère des finances, et directeur des affaires générales dans plusieurs départements ministériels du pays, avant d’occuper le siège de Secrétaire d’Etat au ministère de la santé publique.

Le Lamido de Garoua depuis 2000, date du décès de son père, laisse 6 enfants et une veuve.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *