Analyse: l’Ods revient sur le discours de Paul Biya

Dix jours après le discours du chef de l’Etat camerounais à la jeunesse, le coordonnateur général de l’Observatoire du développement sociétal, Lilian Maurice Koulou Engoulou, revient sur l’importance de cette allocution, pour dénoncer  ceux qui sont passés maître dans l’art de la critique non constructive.

 

Le dernier discours du Chef de l’Etat à la jeunesse le 10 février 2021, reste apparemment gravé dans votre mémoire, car vous l’évoquez sans cesse. En quoi ce discours est-il particulier ?

Il s’agit d’un discours hautement interpellateur et motivant à l’endroit de la jeunesse camerounaise. Le président de la république a salué l’esprit de patriotisme, de responsabilité de la jeunesse, prenant pour exemple le récent Championnat d’Afrique des nations, dont le succès incombe aussi à l’implication responsable de la jeunesse.

Je crois que le président de la république à travers ce discours, a une fois de plus signifié le rôle capital de la jeunesse camerounaise dans le processus de développement du Cameroun. Mais aussi, s’agit-il là une fois de plus, d’un appel à la conscience des jeunes, à plus de responsabilité, plus d’audace afin de ne pas être des absents au vaste chantier qui mènera le Cameroun vers l’émergence, et par ailleurs être des acteurs de l’unité et la cohésion nationale.

 

On a eu l’impression que cette allocution se rapproche des idéaux et principes  de l’Observatoire du développement sociétal ? Qu’est ce que cela traduit ?

Bien entendu. L’Ods est une organisation républicaine et qui a vocation à promouvoir le bien-être de tous et de toute, mais aussi apporter sa contribution à la prospérité du Cameroun à travers la lutte contre la corruption, la promotion de la gouvernance…  

Dans le cadre du retour à la paix dans les régions anglophones par exemple, nous nous sommes fortement impliqués à travers des descentes dans lesdites régions, mais aussi des sensibilisations à l’endroit de la jeunesse qui est fortement instrumentalisée dans cette crise.

Donc à entendre le discours du président de la république, nous avons été confortés, car cela traduit la cohérence, la pertinence, l’objectivité de nos combats, de nos idéaux et de nos actions.

 

Pensez-vous que le président de la république du Cameroun, a été compris par la jeunesse de son pays ?

Oui, je pense que ce discours a trouvé un écho favorable au sein de la jeunesse camerounaise. Je puis vous rassurer de ce que cette jeunesse s’est senti honorée d’avoir été félicité par le président de la république pour leur implication et contribution au succès de l’organisation du Chan.

J’ai justement échangé avec un groupe de jeunes après le discours du président de la république, et ces derniers m’ont confié qu’après ce discours, ils ont compris qu’ils doivent être des ambassadeurs de la paix au Cameroun, des artisans, des bâtisseurs pour un Cameroun encore plus prospère et non des pyromanes. Certains ont même dit se tenir déjà prêt à s’impliquer pour le succès de la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun.

Donc c’est dire que les jeunes ont non seulement prêté une oreille attentive au discours du Chef de l’Etat, mais aussi ces derniers sont convaincus de ce que l’émergence, la paix et la stabilité  ne sauraient être une effectivité au Cameroun sans leur implication.

 

En tant que société civile, que répondez-vous à ceux qui pensent que le discours de Paul Biya, président du Cameroun, n’avait rien d’original ?

Soit ils sont de mauvaise foi, soit ils n’ont tout simplement pas écouté ce discours. Vous savez au Cameroun, il y en a qui ont développé l’art de la critique non constructive et s’attèle à tout politiser. Moi de ce discours je retiens un Chef de l’Etat lucide, à l’écoute de son peuple, de sa jeunesse et toujours orienté vers le bien-être de son pays, de la nation camerounaise.

 

Que pense l’Ods des modèles qui ont été brandis dans son allocution ?

Ecoutez, le Chef de l’Etat n’a pas invité ces noms. Ce sont des personnes dont à l’unanimité sinon à la très grande majorité les prouesses ont été reconnus et appréciées. Ces modèles représentent une fierté pour le Cameroun, et le fait que le Chef de l’Etat ait fait mention de ces derniers dans son discours, est hautement révélateur et significatif.

Pour nous à l’Ods, ces camerounais représentent une source de motivation et des exemples pour les jeunes générations, mais sont aussi la preuve s’il en fallait encore que le Cameroun regorge des génies, des hommes et des femmes de compétences.

Propos recueillis par Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *