Assassinat à Bamenda: la condamnation de l’ODS

Dans une déclaration faite devant la presse nationale et internationale, l’Observatoire du développement sociétal « déplore les actes odieux » perpétrés dans la région du Nord-Ouest, en proie aux violences.

 

Consterné par l’assassinat de l’inspecteur de police 1er grade, Bikoi Nlend Ndadji Joseph le 1er septembre 2020 à Bamenda, l’ODS « se joint au gouvernement pour condamner » cet autre tuerie. Et la voix du coordonnateur général, Lilian Maurice Koulou Engoulou, s’avère insuffisante pour porter le message.

C’est la raison pour laquelle, le point de presse du vendredi 11 septembre 2020, a été marqué par la présence du Pr. Paul Abouna, Anthropologue, et de l’homme politique Anicet Ekane, président du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem).

En fait, l’Observatoire du développement sociétal « regrette qu’une telle atrocité n’attire pas l’attention d’une certaine opinion nationale et internationale, de même que certain!s leaders politiques », dit le coordonnateur général, à la presse. Selon lui, ce silence des donneurs de leçons aux autorités du pays « est surprenant ».

L’ODS profite aussi de l’occasion, pour inviter les personnalités incarnant le pouvoir exécutif « à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la réalisation des soulèvements » au Cameroun, tel que souhaité par certains « ennemis de la paix ». Les appelant à l’insurrection doivent être conduit « devant la justice ».

Lilian Koulou Engoulou n’a pas achevé son propos sans demander auxdits ennemis, de « respecter le principe de légalité et du respect de la souveraineté nationale ». Aussi leurs a-t-il rappelé « qu’il est illégal et illégitime de soutenir des bandits opportunistes qui justifient leurs forfaits par la pseudo cause de l’indépendantisme ».

A la famille éplorée, l’observatoire adresse ses condoléances et invite enfin,  les camerounais à rester unis et vigilant.

 

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *