Assurances: l’importance de la convention IDA

Pour facilement régler les sinistres lors des accidents de la circulation, l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun, a mis sur pied depuis quelques mois, la convention dénommée «Indemnisation direct des assurés».

 

«Tout accident matériel doit être reversé à IDA », lance Joseph Noel Biyoa, syndicaliste, lors d’une opération de sensibilisation des camarades chauffeurs professionnels du quartier Nsam à Yaoundé. Faisant partie de la commission tripartite (administration-assureurs-syndicats des transports public de voyageurs), il est bien édifié sur la convention « indemnisation direct des assurés ».

Selon Joseph Biyoa, IDA facilite exclusivement, l’indemnisation des dommages matériels en cas d’accident de la circulation. « Dès qu’il y a un dégât corporel, IDA n’agit plus », précise-t-il.

Ce service gratuit lié à l’assurance auto, disponible chez les assureurs membres de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (Asac), réduit le règlement des indemnités d’accidents à 15 jours. Il applique bien sûr, aux accidents survenus au Cameroun et impliquant au moins deux véhicules terrestres, assurés auprès des sociétés adhérentes à l’Asac.

Président de l’ASAC, Théophile Gérard Moulong.

Ici, le constat de police, est remplacé par le constat amiable, pourvu que les dégâts soit matériel et estimés à moins de 500.000 frs CFA. Les constateurs amiables, formés et pris en compte par l’Asac, font remplir des fiches sur le lieu de l’incident. Celle ci contient toutes les informations relative à l’accident qui s’est produit.

Cette initiative, à en croire Joseph Biyoa, vise à « susciter le culte de l’assurance chez les camerounais ». Mais surtout permet-elle, « de faciliter et d’accélérer le traitement des sinistres, en réduisant les frais de gestion ».

Justement, au-delà de la simplification et l’accélération impressionnante du règlement des sinistres, ce système favorise une plus grande prévisibilité des risques, un meilleur contrôle des dommages, et conduit à une grande stabilité des primes, non sans créer une vive concurrence entre les assureurs.

Les assureurs camerounais s’unissent pour le bien-être des enfants, femmes et hommes. (c): google.

Autant d’avantages qui normalement, feraient aisément gonfler le nombre de constats amiables sur le triangle national.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *