Ayah Ayah Abine : « L’avocat Kamto est mieux placé pour nous représenter à l’international»

Le journaliste Ernest Obama, ces collègues et dirigeants de la chaine de télévision Vision 4 et la presse écrite l’Anecdote, ainsi que le pasteur Success Nkongho, sont attendu au tribunal ce 09 juin 2020 à Yaoundé. Ils doivent répondre des accusations de « diffamation » et « propagation de fausses nouvelles » propagés contre la fondation Ayah, Organisation non gouvernementale agissant pour les victimes de la crise anglophone.Rendu à la deuxième audience de ce procès, le Président de cette association se dit très serein, et croit en la justice du Cameroun.

Dans quel état d’esprit attendez-vous l’audience de ce jour ?

Je suis très serein par rapport a l’audience de ce 9 juin 2020. Ces gens accusent la fondation dont je suis président de l’achat des armes a l’étranger, des leur importation et la livraison d ses armes aux Amba boys. Le monde entier attend impatiemment les preuves de ses accusations extrêmement grave a notre endroit.

Croyez-vous que les accusés vont se rendre au tribunal aujourd’hui ? Qu’est ce qui a-été fait entre le 12 mai et ce 9 juin, pour les contraindre à être là ?

Rien de spécial à ma connaissance. En principe, lorsque vs êtes signifié par un huissier de justice, vous avez l’obligation de vous présenter au tribunal faute de quoi… Vous comprenez vous même que ce sont des protégés de certaines personnes haut placé.

Pourquoi avoir fait appel  à Maurice Kamto ? En quoi est ce que sa présence est-elle importante dans cette affaire ?

La présence de l’avocat Kamto est d’une importance capital surtout si la justice camerounaise n’agit pas selon la loi et rien que la loi, et de façon indépendante. Dans ce cas, nous allons saisir l’international et l’avocat Kamto est le mieux placé pour nous représenter.

Ne craignez-vous pas d’être accusé d’accointances avec les sardinards ?

Eh bien, on m’accuse déjà de tout et de rien. Rien est plus grave que de m’accuser de l’achat et l’importation des armes au profit de ceux qui veulent diviser la nation. Je ne craint rien.

Qu’attendez-vous concrètement de ce procès ?

J’attends que le droit soit dit afin que la vérité soit connu par le monde entier. Et la vérité est comme la lumière. Les ténèbres ne peuvent jamais triompher sur la lumière. Je vous assure que je ne vais jamais lâcher cette bande de saboteurs jusqu’à ce que la justice soit rendue.

Et si cela s’avère plus complexe que vous ne le pensez ?

Nous avons en stand by une quarantaine d’avocats international qui observent très attentivement le procès a Yaoundé. Au cas ou la justice devient politisé, nous allons immédiatement faire recours à l’international.

Propos recueillis par Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *