BUDGET 2018: les objectifs fixés n’ont pas été atteints jetant le doute sur le budget 2019

L’exécution de la loi des finances 2018 n’a pas respecté les objectifs de départ. Les raisons évoquées  concernent la crise anglophone et l’organisation de la Can 2019 au Cameroun. Le budget 2019 pourra subir les mêmes conséquences.

Par Maxime Kana, avec Cameroon Tribune 

 

2184 ,6 milliards et 2000 milliards de FCFA.  Tels sont respectivement les totaux des entrées et sorties publiés par le Ministère Camerounais des Finances (Minfi) pour le compte de l’exercice 2018.

En effet, les dépenses ont augmenté de 273 ,5 milliards contre 1911, 3 milliards de FCFA en 2017. Quant aux pertes, leur poussée est de l’ordre de 72,5 milliards parallèlement à l’année précédente avec 1927,5 milliards de FCFA.

Outre, les objectifs n’ont pas été atteint. Car, du point de vue prévisionnel, les gains générés ont un déficit de 125, 9 milliards de FCFA. Alors que l’Etat avait évalué à 2310, 5 milliards la cagnotte globale des entrées. Par rapport aux dépenses, l’on se situe à un bond de 72, 5 milliards bien que le résultat attendu se voulait à 2310, 5 milliards.

 

Par conséquence, plusieurs raisons peuvent expliquer la non atteinte des dites prévisions:

  • D’abord, on observe un renfrognement de l’économie du pays.
  • Ensuite, l’aspect sociétal est bouleversé par la crise anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
  • Et pour finir, diverses mesures comme le resserrement de la régulation budgétaire, les approvisionnements en eau et en électricité, le renforcement de la mobilisation des recettes pétrolières n’ont pas été appliquées dans leur entièreté.

Néanmoins, l’accroissement du budget peut se justifier sur deux volets:

« L’analyse doit être faite à la fois côté dépenses et coté recettes. Pour ce qui est des dépenses, cette année est une année électorale, ce qui exige des dépenses supplémentaires nécessaires pour faire face à l’organisation des différentes échéances électorales. La construction des infrastructures liées à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) justifie aussi cette augmentation des dépenses. Au stade des recettes, dans un contexte général de chute de cours du pétrole, l’on prévoit une hausse de recettes notamment fiscale. Le gouvernement a pris des engagements afin d’améliorer son habileté à mobiliser les recettes fiscales en dépit de certains manquements. De même, le crédit octroyé au FMI en juin dernier dans le cadre de la  facilité élargie de crédit constitue une bouffée d’oxygène. »

précise Jean  Hugues Nlom, économiste et vice-doyen de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Maroua, dans le journal Business Today.

 

Cependant, au vue du bilan susmentionné, les entrées et sorties enregistrées cette année sont de 4513,5 milliards de FCFA.  L’aboutissement et les missions non atteintes par l’Etat camerounais en 2018 laissent douter des prévisions du budget total de 2019 qui s’élève à 4850,5 milliards de FCFA. Toutefois, le Président de la République lors de son investiture le 06 novembre dernier a déclaré que « je ferai du Cameroun un pays moderne. »

 

Please follow and like us:
error

4 thoughts on “BUDGET 2018: les objectifs fixés n’ont pas été atteints jetant le doute sur le budget 2019

  • 28 novembre 2018 at 9 h 45 min
    Permalink

    très bel article, et c’est important d’avoir citer la source

    Reply
  • 28 novembre 2018 at 9 h 47 min
    Permalink

    Ces statistiques sont vraiment effrayante

    Reply
    • 28 novembre 2018 at 10 h 12 min
      Permalink

      Mais réels!

      Reply
  • 28 novembre 2018 at 12 h 51 min
    Permalink

    Très bel article bravo Max va de l’avant.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *