Cameroun-Garoua-Boulaï: 1.500 camions de marchandises bloqués

L’instabilité sociopolitique en Centrafrique, paralyse l’économie à Bangui et Yaoundé depuis plusieurs semaines.

Plus de 1.500 camions de marchandises, au moins 1.600 chauffeurs et leur convoyeurs sont bloqués à Garoua Boulai, la frontière entre le Cameroun et la république centrafricaine. Les violences au pays du président Faustin Archange Touadera, empêchent l’acheminement de marchandises vers Bangui la capitale.

Cette interruption du trafic, paralyse l’activité économique entre les deux pays voisins de la sous-région Afrique centrale, selon le Syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (Sntrc). Evoquant les attaques contre des camion camerounais, Raymond Moungang du Sntrc affirme: «nous ne pouvons continuer à ravitailler ce pays dans ces conditions».

La situation est vraiment déplorable, à en croire Ibrahima Yaya, président du Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (Gttc) pour qui, il y a «des pertes de marchandises, de véhicules», ainsi que des blessés dans les rangs des chauffeurs de fret camerounais.

Au-delà de l’impact économique, la crise socio-politique actuelle en RCA, a engendré l’enregistrement de plus de 4.500 refugiés supplémentaires dans la région de l’Est-Cameroun en moins d’un mois. L’information est donnée par le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).

C’est en fait en décembre 2020, que des groupes armés ont lancé des attaques en république centrafricaine. Ces violences sont nées des contestations contre les élections générales.

 

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *