Cameroun : l’ODS exige le départ de « Médecins sans frontières »

L’Observatoire du développement sociétal accuse l’organisation internationale « Médecins sans frontières » de complicité avec les terroristes qui sèment le trouble dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

« D’ores et déjà, tous les champs d’intervention de ‘’Médecins sans frontières’’ devraient être désactivés à titre définitif, et son expulsion déclenchée selon la procédure d’urgence ».  Cette déclaration de Lilian Maurice Xavier Koulou Engoulou, coordonnateur général de l’ODS jeudi 30 décembre 2021 à Yaoundé la capitale camerounaise, est un cri au patriotisme et à la construction du pays.

Cette communication de l’ODS, devant la presse nationale et étrangère, fait suite à la sortie du ministère de la défense le 27 décembre 2021, « décrivant la tentative par ‘’Médecins sans frontières’’ d’une exfiltration clandestine de terroristes blessés dans le Sud-ouest ».  L’Observatoire conçoit mal le fait que l’organisation à mission humanitaire, se sert d’une logistique adéquate pour aider les terroristes à s’échapper des griffes des éléments des forces de défense camerounaise.

LIRE AUSSI : Un homme qui a marqué l’année 2020 au Cameroun.

Lien déplorable

« Par cette action, l’organisation consacre sans équivoque non seulement son indiscutable collusion avec les terroristes qui écument la région du Sud-ouest, mais également la nocivité de sa présence au Cameroun », précise Lilian Koulou Engoulou. Par la même occasion, il « suggère que tous les services spécialisés de nos forces de sécurité soient déployés en une vaste toile dissuasive et coercitive ».  Ceci surtout en cette période marquée par les activités footballistiques en vue.

                            L’ODS ne se fixe aucune limite dans son engagement citoyen.

De toutes les façons, l’Observatoire du développement sociétal (ODS), a entièrement confiance en son gouvernement et aux autorités de son pays. « Le Cameroun a à plus d’une occasion, démontré son sérieux, sa capacité de gérer de manière ferme mais responsable, les différents problèmes auxquels il peut être confronté », rassure le coordonnateur général de l’ODS.

En signalant qu’il suit attentivement l’évolution de la situation, l’observatoire a profité de ce point de presse, pour souhaiter une heureuse nouvelle année aux camerounais qui doivent former le vœu de paix et de prospérité pour leur pays.

LIRE AUSSI : L’ODS invoque la paix et l’unité, pour la construction du Cameroun.

Arnaud Kevin Ngano 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *