Cameroun-Réaménagement: Paul Biya fait une demi-toilette…

Paul Biya vient de décevoir l’immense majorité des camerounais en proposant un réaménagement  partiel. 

Par Hervé Tiwa

Depuis sa prestation de serment le 07 novembre 2018, la rumeur d’un remaniement ne cesse de défrayer la chronique. Les réseaux sociaux et certains médias classiques sont remplis de faux  gouvernements. Mais à la vérité, l’attente était longue. Tout le monde attendait que la montagne accouche d’un sourire. Elle semble avoir plutôt accouché d’une souris pour plusieurs raisons.

D’abord parce que Paul Biya, l’orfèvre de l’inattendu a [encore] déjoué les attentes des camerounais en leur servant d’un maigre réaménagement. Pourtant l’écrasante majorité de camerounais attendait une toilette complète. c’est à dire un réaménagement total. Mais il a proposé une demi-toilette.

Ensuite, en regardant la liste des heureux nommés, on se rend compte qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Tous des “has been”. Aucune figure qui sort de l’ordinaire. Le fameux poste de ministre délégué auprès du Ministre de la Justice, garde des Sceaux  cédé à Jean de Dieu Momo  relève plus du risible qu’autres choses selon certains observateurs, alors que pour d’autres, il s’agit d’une façon de décrédibiliser le poste qu’occupait Maurice Kamto avant de démissionner du gouvernement. 

Bien plus, Paul Biya a suffisamment montré dans ce décret qu’il s’en fou des cris de détresse de son peuple. Après le retrait de l’organisation de la Can 2019, les camerounais ont souhaité que tous ceux qui étaient impliqués dans ce scandale soient débarqués. Mais Paul Biya les a, contre toute attente, soit promu, soit élevé au rang de ministre d’État…  C’est en cela qu’il est un axe du contrepied. Un régime qui  n’écoute  pas son peuple, qui ne fait pas la volonté du peuple est un régime  totalitaire, dictatorial et donc à blâmer…à sanctionner…  à chasser du pouvoir par les voies autorisées.

Enfin…où sont les jeunes dans ce gouvernement du 04 janvier 2019? L’on croyait voir des ministres de 30 ans ou 35 ans  exactement  comme la majorité de ces gérontocrates l’ont été quand il avait ces ages là.  Paul Biya dans un discours laissait pourtant croire qu’il prenait  note de l’engagement des jeunes à gérer les affaires de leur pays au plus haut niveau. Qui est ministre de la jeunesse au Cameroun? Quel age a t-il? à cet age, l’on se dit encore jeune?

Le décret de Paul Biya montre à suffire qu’un club d’amis a confisqué le pays de près de 25 millions d’habitants. Que peut on donc attendre de ce gouvernement des grandes opportunités? Nous craignons que RIEN. Mais espérons.

A Suivre…

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *