CAN 2019: Le Maroc dribble tous les analystes de sport camerounais proche du pouvoir

Accusé, calomnié par certains analystes camerounais, le Maroc leur inflige  un  contre-pied  inattendu.  Le Maroc ne  sera pas  le pays de substitution de la CAN 2019,  après le retrait de l’organisation au Cameroun. 

Par Hervé Tiwa 

 

Le Ministre marocain des Sports Talbi Alami sur la chaîne sportive locale Arryadia TV a confirmé ce mardi la rumeur qui circulait déjà dans les réseaux sociaux.  A deux jours de la clôture des dépôts des dossiers, le Maroc ne posera pas sa candidature pour remplacer le Cameroun après le retrait de l’organisation de la Can 2019. Ce contre-pied du Maroc  est affligeant pour les analystes de sport -surtout camerounais- qui lisaient un complot ourdi par Ahmad Ahmad, Président en exercice de la CAF  contre le Cameroun.

 

Ces analystes n’ont pas jugé utile de nuancer leurs propos. “Tous le monde le sait. depuis l’arrivée de Ahmad Ahmad à la tête de l’instance dirigeante du football africain, il n’a travaillé que pour retirer la Can 2019 au Cameroun au profit du Maroc.” déclarait, un analyste sur un plateau de télévision camerounaise. ”Ahmad Ahmad ne cache plus sa haine et sa vengeance vis à vis de son prédécesseur camerounais Issa Hayatou, lui qui avait comme on le sait refusé la Can au Maroc pour cause d’Ebola. Il s’agit là d’un règlement de compte. Le Maroc a volé la CAN du Cameroun.” affirmait un autre analyste, courroucé.

 

Dans la même veine, le politologue camerounais Eric Mathias Owona Nguini sur une chaine de télévision locale affirmait péremptoirement que “cette affaire depuis le début est claire. il n’y a que des naïfs  qui n’ont pas voulu comprendre que  M. Ahmad a tout organisé parce qu’il doit donner la Coupe des Nations au Maroc.” S’était il convaincu dans cette émission. [Vidéo, à partir de 1h 00 min 00 s].

 

Parallèlement, sur les réseaux sociaux au Cameroun, le débat virait aux insultes. Le Maroc  et Ahmad  étaient  sérieusement Lynchés par certains  Camerounais. Ceux-ci n’ont pas eu la lucidité de voir les  retards accusés dans les chantiers de la Can, peu avant le Méa Culpa du Gouvernement de  Yaoundé.

 

Interpellé sur le sujet, le Président de la CAF avait répondu ainsi:  «Ceux qui prédisent que le Maroc va organiser la Coupe d’Afrique 2019 le font par anticipation au regard des progrès que connaît le Royaume et de son implication dans la CAF. Ce sont des gens un peu jaloux», avait  déclaré le président de la CAF.

 

Pour  nos confrères de La Tribune Afrique, la nouvelle de la non candidature du Maroc à la CAN 2019 a surpris jusque dans le cercle des spécialistes du football africain. Quelques analyses hasardeuses expliquent pourtant ce retrait in extremis par une volonté marocaine de ne pas télescoper l’attribution de cet événement avec sa demande d’adhésion à la CEDEAO. Les “mauvaises langues” annonçaient en effet un intense lobbying de coulisses du Maroc pour s’emparer de la place de pays organisateur au Cameroun. Ce retrait marocain sonne quelque part comme un démenti de cette piste d’analyse.

A suivre…

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *