Chan 2021 et Can 2022 : le Cameroun bien parti pour être prêt le jour-dit !

En cette fin de mois de Novembre 2020, le premier ministre chef du gouvernement Joseph Dion Ngute a fait un exposé magistral devant les membres de la chambre basse du parlement camerounais. Il était question ici de présenter l’état d’avancement des infrastructures devant abrité le Chan 2021 et la Can 2022 qui se joueront en terres camerounaises.

C’est en face des députés que le chef du gouvernement a dressé un bilan plutôt élogieux de l’état d’avancement des travaux sur les différentes infrastructures qui serviront dans le cadre du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) et de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) qui se tiendront respectivement au Cameroun en 2021 et 2022.

Joseph Dion Nguté a introduit son monologue par la présentation des infrastructures dans la ville de Yaoundé. Le complexe sportif d’Olembé dont les travaux ont débuté il y’ a près de 10 ans est en phase finale. Le stade principal baptisé Stade Paul Biya d’une capacité de 60 000 places est à 95% de son taux d’exécution.  Ses stades annexes dotés de 1000 place chacun quant à eux sont à 92% du taux de réalisation. Le centre commercial est achevé à 75% et le fameux hôtel 4 étoiles de 70 chambres  serait à 55% du taux de réalisation.

Stade d’Olembé, Novembre 2020 (c) G.E

Le stade Ahmadou Ahidjo et ses stades annexes sont parés pour l’événement depuis et n’attendent que le grand jour. Le stade militaire ayant servi à la réception des malades de la Covid-19 est en train d’être réhabilité.

Douala et le Sud-Ouest affichent fière allure

Le chef lieux de la région du Littoral avec son complexe sportif de Japoma, l’un des plus beaux d’Afrique est à 97% prêt à accueillir la compétition. L’extension et la réhabilitation du stade de la Réunification et ses stades annexes sont achevés depuis et le stade a été réceptionné selon le premier ministre.

Les stades d’entrainements de Bonamoussadi et Mbappé leppé sont presque achevés. Les travaux y sont effectués à 90%.

A Limbé et Buea les infrastructures sont prêtes depuis et demandent juste à être bien entretenues en attendant la compétition.

Stade de Japoma, Novembre 2020 (c) Ecomatin

 

Garoua Et Bafoussam à la traine

Si le stade Roumdé Adja de Garoua est prêt, ses stades d’entrainements sont à 69% de réalisation pour ce qui est du stade de Poumpouré, 79% pour celui de Coton Sport et 79% pour celui du Cenajes.

Le stade Kouekong de Bafoussam est aussi prêt mais ses stades d’entrainements sont à 87% du taux réalisation.

L’Etat a aussi entrepris de rénover les voies d’accès, rehausser le plateau technique dans les hôpitaux et instaurer un système de vidéo surveillance.

Guy Etom

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *