Charité : Succès total de la 2e édition du concept A Dieu la gloire (Adilag) à Yaoundé

Du 26 au 27 mars 2022, ”Les bénévoles du Christ” ont été aux côtés des familles déshéritées et des fidèles de la paroisse de Mvog Ada Philadelphie, afin de leur apporter soutien et chaleur fraternels.

Tel des pèlerins sur des routes de l’évangélisation, la caravane des bénévoles du Christ a oscillé les artères de la ville de Yaoundé, la capitale camerounaise, du 26 au 27 mars 2022. C’était à l’occasion de la 2e édition du concept A Dieu la gloire (Adilag) qui n’a pas dérogé à sa règle principale, apporter chaleur et réconfort à des familles démunies, aux veuves et aussi soutenir des paroisses en développement. La charité, maitre mot de cette action initiée par un groupe de personnes de divers obédience et horizons, avec pour seul leitmotiv, le don de soi en faveur des nécessiteux.

Dirigé de main de fer, par sa promotrice, Louise Laure Mauricette Nsegbe, le groupe a en effet visité quatre familles samedi dernier dans les quartiers Tsinga village, Emombo en passant par Biteng pour chuter à Anguissa. Avec à chaque fois dans sa gibecière, des chaises, tables et des produits de premières nécessités destinés à apporter autant faire ce peu, chaleur, sourire et parfois des larmes sans doute de joie aux bénéficiaires.

Des familles joyeuses

Entre prières, chants, rires et pleurs, le tout dans une ambiance bonne enfant, ‘’Les bénévoles du Christ’’ ont achevé cette journée marathon, en laissant derrière eux, à chaque fois, des familles stupéfaites et heureuses d’être la cible d’autant d’amour et de réconfort. « Je ne m’y attendais pas. Je savais que je recevrais juste une personne censée venir me dire bonjour en passant. Très loin de moi l’idée que tout un groupe me fasse l’honneur de fouler les pieds de ma sobre maison, les mains chargées en plus, pour mes enfants et moi. Que Dieu seul les bénisse au centuple », commente, émue, l’une des veuves, visitée par le groupe.

Loin de vouloir dormir sur ces lauriers, ’’Les bénévoles du Christ’’ ont garé leur carrosse à la paroisse Philadelphie Mvog Ada, du consistoire Alfred Bisô Bi ABU du Synode Municam, dimanche 27 mars 2022 pour y célébrer le culte et surtout procéder aux dons pour cette communauté en développement. Pour la petite histoire, cette jeune paroisse officie depuis 2 ans dans une salle de classe d’une école de la place suite à leur détachement du grand consistoire Ntem auquel elle appartenait.

Une pluie de remerciements

Après avoir indubitablement ouvert les écluses des cieux à la suite de leurs chants, danse et chorégraphie hors échelle, ‘’Les bénévoles du Christ’’ ont procédé à la remise d’une soixantaine de chaises (pour le clergé et fidèles), sous le regard stupéfait, des cris et larmes de joies de l’assistance. Prenant la parole en guise de remerciement devant cette action de charité à nulle autre pareille, le pasteur hôte, le Révérend Mintyene Walter Brice, fortement ému tous comme ses fidèles, a souligné que : « C’est rare de voir des jeunes gens au service du Seigneur avec autant d’engagement et d’amour et surtout avoir le sens du partage et la charité. Le véritable chrétien vie par foi et la foi elle se matérialise par les œuvres ».

Des propos qu’il n’hésitera pas à réitérer pendant son sermon, condensé du texte tiré de Mathieu 11 : 1-6, tout en remerciant Dieu pour ce geste à l’endroit de sa paroisse. C’est donc « A Dieu la gloire » pour ce défi relevé avec brio par ‘’Les bénévoles du Christ’’ qui tel qu’annoncé par la promotrice de cet évènement caritatif, espèrent mettre la barre encore plus haute, lors de la troisième édition, prévu sauf glissement de date pour août 2023. Avec au rang des bénéficiaires, outres les veuves et affligés comme à l’accoutumée, l’opération un orphelin, un cartable.

A titre de rappel, c’est la paroisse Libog Li Bei Karis Nyambe, Consistoire Mvangane du Synode Sud du Révérend pasteur Ndoung qui avait accueilli la 1ère édition d’Adilag en mars 2021, avec comme offrande reçue des bénévoles du Christ pour l’avancement de l’œuvre de DIEU au sein de ce lieu de culte, des instruments de musique religieuse.

Lore E. Mbog

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *