Commune de Kekem: le maire plaide pour les femmes

A l’occasion de la 26e édition de la journée mondiale de la femme rurale célébrée le 15 octobre 2021, le maire de la commune de Kekem, Dieudonné Kemeni, a relevé les problèmes vécus au quotidien par les femmes rurales de cette circonscription du département du Haut-Nkam.

Inaccessibilité à la propriété foncière pour la pratique des cultures vivrières, absence de financement individuel, raréfaction des terres arables et inaccessibilité aux intrants agricoles. Telles sont les difficultés qu’éprouvent les femmes rurales de l’arrondissement de Kekem, selon le maire Dieudonné Kemeni.

Doléances du Maire

Fort de ce constat, l’édile de Kekem a formulé un plaidoyer à l’endroit de Marie Thérèse Abena Ondoua, ministre de la promotion de la femme et de la famille, en vue de l’amélioration des conditions de travail et de vie des femmes rurales de son arrondissement. Il demande à Marie Thérèse Abena Ondoua, de faire le lobbying pour intervenir auprès de ses collègues du gouvernement notamment le Ministère de l’agriculture et développement rural mais aussi le Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat, pour un coup de pouce en intrants agricoles et en appuis financiers divers, pour permettre à la femme de Kekem de se relever de la chute provoquée par le contexte sanitaire actuel.

Bien plus, Dieudonné Kemeni exprime le vœu ardent de voir ériger dans sa ville, un centre de promotion de la femme et de la famille qui va permettre à la commune, de contribuer de manière efficace à la formation morale, civique et intellectuelle de la femme rurale en vue de sa promotion socioéconomique et culturelle. Cette infrastructure selon le maire, servira de soutien à l’esprit d’entreprise et à l’apprentissage des métiers porteurs, en vue de faciliter l’insertion socioprofessionnelle et à l’éducation de la femme rurale à la parenté responsable et à la protection de la santé maternelle et infantile.

La réponse du ministre

Suivant religieusement ces doléances des femmes rurales portées par le magistrat municipal de Kekem, La ministre de la promotion de la femme et de la famille a fait savoir qu’elles ne sont pas tombées dans les oreilles de sourd, car dit-elle « des dispositions particulières seront prises pour solutionner ces problèmes ».

Précisons que la femme rurale de Kekem passe la majorité de son temps dans les champs, l’échine courbée, sous la pluie comme sous le soleil en se servant d’un matériel rudimentaire en vue de subvenir à ses besoins et dans beaucoup de cas contribuer activement aux charges du ménage.

Le national

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *