Confédération syndicale: une nouvelle page s’ouvre…

Eugène Makembe, ancien trésorier de la Cstc, est depuis le samedi 28 août 2021, le président national de la Confédération syndicale des travailleurs du Cameroun.

65 personnes au total ont été unanimement élues le samedi 28 août 2021 à Yaoundé, pour diriger la Confédération syndicale des travailleurs du Cameroun (Cstc). Eugène Makembe, est secondé par Prosper Aimé Essomba. Patricia Gwandi, désormais secrétaire générale, a comme adjoint chargé de la francophonie, Joseph Noel Biyoa, et Alouna Mve comme secrétaire général adjoint chargé du dialogue social, l’emploi et la sécurité sociale. Quand au poste de trésorier, c’est Jean Michel Mbaga qui l’occupe maintenant.

Le patriotisme est au centre de toute action syndicale. Yaoundé, 28 août 2021. (c):A.K.N.

A LIRE: La force de l’union départemental des syndicats

Cette nouvelle équipe composite, a pour rôle de défendre valablement les intérêts des travailleurs sur toute l’étendue du territoire national, pendant les 5 prochaines années. « Nous sommes un bras au service des travailleurs et au service de la nation », reconnait d’ailleurs le président confédéral, Eugène Makembe.

Une Cstc dynamique

Pour lui, il faut prioritairement redorer le blason de la Cstc, non sans le rendre plus dynamique. « Je vais activer la machine de la Cstc, pour que nous puissions rester la première centrale. Mais nous allons aussi sensibiliser nos camarades du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, pour qu’ils comprennent que nous avons besoin d’une grande syndicalisation des travailleurs pour devenir une vrai force », promet-il à la presse présente à ce congrès extraordinaire unitaire.

Les participants au congrès de la Cstc du 28 août 2021 à Yaoundé, sont venus de toutes les régions du Cameroun. (c): A.K.N.

A LIRE AUSSI: Les centrales syndicales en colère.

La rencontre s’étant voulue houleuse et agitée, sous la coordination de Abel Kombi Nsia, président du Syndicat national des travailleurs des assurances du Cameroun, a connu la présence de Emmanuel Djawa, représentant du gouverneur de la région du Centre.

Dr Ernest Duga Titanji, Avocat et médiateur indépendant, présent au congrès extraordinaire unitaire de la Cstc à Yaoundé, le 28 août 2021. (c): A.K.N.

Cet autre congrès apparemment fructueux et réellement unitaire, fait suite à de multiples tractations, précédées de batailles et guerres intestines, parfois assaisonnées de poursuites judiciaires.

A LIRE AUSSI: Le désordre à la Cstc

Arnaud Kevin Ngano 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *