Congrès des revendeuses: la mutualisation des forces

Les revendeuses appelées “bayam selam” au Cameroun, se sont réunies à travers leur association, les 5 et 6 mars 2021 au palais polyvalent des sports de Yaoundé, pour développer des stratégies devant favoriser le relèvement de l’économie sociale et solidaire, asphyxiée par les crises sécuritaire et sanitaire.

Comment relancer les activités génératrices de revenus pendant la pandémie de Covid-19 ? C’est à cette épineuse question que les membres de l’Association des bayam-selam du Cameroun (Asby) ont trouvé des réponses pendant le tout premier congrès extraordinaire, organisé cette année dans la capitale du pays.

Pour contourner les affres de la maladie actuelle qui secoue le monde, Asby a mis sur pieds de nombreux projet parmi lesquels, une microfinance dénommée  “Masby”. Cet établissement d’épargne a pour rôle de donner des crédits à ses membres sans « des taux d’intérêts usuriers comme le font certains microcrédits nées dans nos marchés avec la collecte journalière de nos épargnes », relève Marie Mballa Biloa, présidente de l’Asby.

Cette nouvelle structure financière des revendeuses dont la marraine est Chantal Biya, épouse du chef de l’Etat du Cameroun, doit s’arrimer à la digitalisation, selon les réflexions menées au cours des travaux au palais des sports de Yaoundé. La présidente est convaincu que « si nous mettons comme objectif 1.000.000 de membres clients et que chacun donne 10.000 francs CFA pour l’épargne, nous allons nous retrouver avec un capital de 10.000.000.000 de francs CFA ».

L’autre projet portant sur la construction d’un marché moderne (Asby market) avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD) a longuement fait l’objet des discussions, le 6 mars 2021. Le marché qui doit également reposer sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, vise à  « lutter contre la vie chère pour nourrir les couches vulnérables dans ce marché ».

Ainsi, les réflexions, discussion et travaux observés au cours des deux jours du tout premier congrès extraordinaire de l’Association des bayam-selam du Cameroun (Asby), rentre dans le cadre du combat mené pour l’amélioration des conditions de vie des revendeuses au Cameroun.

Arnaud Kevin Ngano 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *