Consommation : 160.000 tonnes de riz abandonné à Yagoua

Le constat est fait par Bernard Njonga, président de l’association Citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic) qui a lancé une pétition adressé à l’Etat du Cameroun.

L’objectif est d’atteindre 7.500 signatures. En 4 jours, plus de la moitié des consommateurs du riz (près de 5.200), l’ont déjà fait. Signe que la situation énerve de nombreux camerounais, qui n’attendent qu’une occasion pour le faire savoir aux pouvoir publics.

En effet la pétition intitulée : « riz camerounais : « le scandale du siècle à Yagoua et à Maga ! Arrêtons ça ! », invite le gouvernement à prendre ses responsabilités, en imposant un quota de riz local aux commerçants et importateurs de riz. Depuis plusieurs années, 160 .000 tonnes de riz paddy non décortiqués sont stockés dans les magasins de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture à Yagoua (Semry) et à Maga.

Bernad Njonga, président de l’Acdic qui s’est rendu sur les lieux pour le constater, pense qu’il s’agit du problème d’importation. C’est le riz venu d’ailleurs qu’on trouve dans les marchés de ces deux villes productrices du céréale. Pourtant la production se poursuit.

Chaque année la Semry produit environ 80.000 tonnes de riz, presque tout exporté au Nigéria.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *