Coopération France-Cameroun : La France déclassifie les documents classés top secret

3 ans après la promesse de François Hollande, la France met à la disposition des camerounais une partie de leur histoire cachée.

Par Guy ETOM

 

Les Camerounais ont désormais la possibilité d’entrer en possession d’une partie de  leur histoire longtemps cachés. En effet, le processus de déclassification des documents relatifs à la période coloniale est enclenché. La véritable histoire des années de répression des nationalistes qui réclamaient le départ des colons sera enfin connue de tous.

 

Une première vague d’archives diplomatiques couvrant la période de 1957 à 1969 a été classée, inventoriée et rendue consultable à la salle de lecture du centre des Archives diplomatiques de La Courneuve en France. Le processus d’inventaire, de classement et de déclassification allant jusqu’à 1971 se poursuit et devrait prendre fin en 2019, selon une note d’information publiée par le Ministère français des affaires étrangères.

 

Cette décision de la France fait suite à la demande formulée par le journaliste Severin Tchounke lors d’une conférence de presse du président camerounais Paul Biya et de l’ancien chef de l’Etat français François Hollande le 03 juillet 2015 à Yaoundé.

 

Le journaliste s’exprimait alors en ces termes : Monsieur le Président, 50 ans après les indépendances, il demeure un conflit latent, historique, sur la période d’administration du Cameroun par la France. Le moment n’est-il pas venu d’adresser cette question en déclassifiant les documents y relatifs ? Le Cameroun peut-il s’attendre à une démarche de votre part, similaire à celle que vous avez effectuée en Algérie 

 

Il avait reçu la réponse suivante de la part du prédécesseur d’Emmanuel Macron:

« C’est vrai qu’il y a eu des épisodes extrêmement tourmentés et tragiques même. Puisqu’après l’indépendance, il y a eu une répression en Sanaga-Maritime, au pays Bamiléké, et nous sommes, comme je l’ai fait partout, ouverts pour que les livres d’histoire puissent être ouverts, les archives aussi.» avait répondu François Hollande.

03 ans après, l’on semble avoir les prémices de la matérialisation de la promesse française. un autre débat va s’ouvrir. celui de savoir comment valoriser les documents déclassés. où va t-on les stocker?  qui peut les consulter? avec quelle fréquence?

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *