CORONA VIRUS, HALTE AU MARKETING DU CHAOS

 

COMMENT…TAIRE

Si à ce jour les chercheurs ne sont pas toujours parvenus à s’accorder sur les origines réelles de la nouvelle pandémie qui plombe l’économie mondiale, certains indices donnent à penser qu’il doit s’agir d’un “retour mal géré” dans les laboratoires.

 

Par Thomas Tankou(*)

 

Répandre la peur afin de préparer le terrain pour une éventuelle vente des vaccins semble être le but ultime de la campagne lancée outre atlantique par les entrepreneurs de la psychose. La seule peur de contracter le virus est plus dévastatrice que la fameuse grippe elle-meme. Mais, peut-on dire que les résultats seront au bout du processus ceux escomptés ? Difficile de répondre par l’affirmative. Les chiffres de la récession de l’économie mondiale sont ahurissants. Selon les experts, jamais les indices de notation n’auront indiqué la courbe de l’économie mondiale au niveau où elle se situe actuellement. Depuis 1930 , le taux de croissance n’aura chuté jusqu’au niveau actuel. Tous ou presque s’accordent à désigner le “covid 19” comme étant l’ennemi commun, responsable de cette situation.

 

Psychose généralisée…

 

L’épicentre de l’épidémie c’est désormais déporté de la Chine pour l’Italie. En moins d’une semaine, l’archipel a enregistré près de 2000 cas de décès, dont plus de 300 au cours des dernières 24 heures. Du coup, c’est le confinement total dans ce pays de plus de 60 millions d’habitants. Personne n’entre… personne ne sort comme on le dit trivialement, ça bouillonne du dedans. Toute l’Europe s’affole. l’Allemagne ferme ses frontières à l’Autriche, l’Italie, la France. Cette dernière ne sait plus à quel saint se vouer. Toutes les écoles et lieux de grande fréquentation sont fermés. La solidarité européenne est mise à rude épreuve. Chacun s’asseoit…Dieu le pousse.

 

Entre isoloir et isolement, la France profonde a tranché…

 

Le taux d’abstention lors des élections locales en cours est un record, depuis l’avènement de la 5eme République. On a enregistré moins de 50% de taux de participation au premier tour. De quoi susciter le courroux de la classe politique. Que ce soit de gauche ou de droite. Même les “marcheurs” de Macron se sont immobilisés. Entre report du second tour et respect du calendrier, les avis sont partagés.

 

Imprévisible Afrique…

 

Qui l’eut cru. Sur plus de 3000 victimes dans le monde à ce jour, le continent noir attend encore d’enregistrer son premier cas de décès. A la grande stupéfaction du monde occidental et de quelques afro-pessimistes. Ces blancs à la peau noire, que dis-je… ces negres de service qui écument les couloirs des chancelleries occidentales. Et qui rendent des services à la carte.

 

Et pourtant…

 

Et pourtant au Nigeria voisin, un malade sur les deux que le pays avait enregistré jusque-là est définitivement guerri, on parle aussi de la découverte d’un vaccin en Egypte, dont l’efficacité est avéré. Au lieu que l’OMS débloque les moyens pour sa production à grande échelle, on en est encore à financer les recherches dans les laboratoires de la maffia international. Au Sénégal, les autorités ont emboîté le pas aux ancêtres les Gaulois, en procédant à la fermeture des écoles et autres lieux de culte, après 25 cas signalés. Mais dans le pays, les avis divergent. Les imams prescrivent la prière. Les fidèles croyants se sont massés devant les mosquées fermées et les trottoirs pour invoquer Allah, afin qu’il les préserve d’une éventuelle contamination. En Afrique du Sud, Ethiopie, Maroc, Soudan…on se démène comme on peut.

 

Le Cameroun a enregistré son cinquième cas…

 

Les autorités camerounaises ont quant à elles, attrapé le virus par sa couronne. Le ministre de la santé publique a pondu plusieurs communiqués et effectué de multiples descentes sur le terrain. Afin de sensibiliser l’opinion sur les dangers d’une propagation à grande échelle de la pandémie. Pour le moment il n’est pas hâtif de dire que la situation est sous contrôle. L’unique cas enregistré en RCA est sous contrôle au Centre Pasteur de Bangui.

 

Concours de circonstances…

 

Au-dela des superstitions et autres petites histoires les unes aussi croustillantes que les autres, racontées ça et là dans les gargotes, il convient de relever que l’Afrique bénéficie de ses conditions naturelles hostiles à la propagation du virus. Les scientifiques ont prouvé qu’il ne peut survivre à plus de 24 °c. Pas de quoi inquiéter dans une ville comme Bangui par exemple, où l’on enregistre actuellement une température de plus de 35°c à l’ombre.

A contrario, la présence de l’hiver qui sévit en ce moment en Europe, ne favorise pas l’éradication du virus qui trouve ici un milieu naturel favorable à sa démultiplication. Il faut ajouter à cela la tranche d’âge que le virus trouve sur place dans des pays où l’espérance de vie se situe au-dessus de 70 ans. Ironie du sort pour les Italiens qui, hier encore pouchassaient les migrants africains sur les îles de Lampedusa. Ceux qui se retrouvent en Afrique pour le moment refusent de rentrer chez eux.

 

(*) Consultant en communication & stratégie

Tél. +236 72 69 22 61 / WhatsApp. 699 80 71 64

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *