Coronavirus : La solution locale, au cœur des convoitises

Pendant que la situation Covid-19 se complique davantage, le gouvernement semble accorder peu à peu, l’importance au traitement endogène.

Le gouvernement camerounais est prêt à accompagner l’archevêque métropolitain de Douala, dans le traitement de la maladie à coronavirus 2019. C’est ce que laisse entendre Joseph Dion Ngute, premier ministre, lors de l’audience qu’il accorde à Monseigneur Samuel Kleda, mardi 26 mai 2020 à l’immeuble étoile à Yaoundé.

Les deux hommes se sont entretenus sur la méthode à adopter pour soigner le plus grand nombre de personne infectées par le virus mortel actuel. « Le premier ministre m’a invité à venir le rencontrer pour lui présenter ce que je fait au niveau du traitement que j’ai mis sur pied contre le coronavirus, pour voir comment je travaille jusqu’à présent et comment on pourrait mieux organiser les choses, afin que le produit atteigne le plus grand nombre », révèle l’archevêque de Douala, à la presse, au sortir de l’entretien .

Selon le prélat, son médicament a déjà soigné pas moins de 1.500 malades, parmi lesquelles, le personnel de santé travaillant pour les établissements hospitaliers de l’archidiocèse de Douala. Tout ceux qui ont reçu son traitement, ont guéri de la pandémie de Covid-19, fait-il savoir.

Mgr Samuel Kleda dit être « ouvert à toute collaboration, pourvu que le bien-être des camerounais soit restauré et des vies sauvées ». D’ailleurs, une équipe scientifique du ministère de la santé publique a été dépêchée chez l’archevêque, dans le but d’approuver la cure.

Monseigneur Samuel Kleda se veut discret, même si son combat l’expose.

Par ce geste, le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie, ne minimise pas l’apport de Monseigneur Kleda, qui est a 30 ans de pratique dans la phytothérapie.

Ces membres du gouvernements ne font que emboîter le pas au président de la république, Paul Biya. Dans son discours prononcé le 19 mai 2020, le chef de l’Etat a déclaré : « j’encourage également tous les efforts visant à mettre au point un traitement endogène du Covid-19 ».

Il faut terrasser Covid-19 par tous les moyens.

Ainsi est-il clair que le Cameroun se propose de faire usage de la phytothérapie en optant pour une reconversion vers des traitements locaux.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *