Covid-19: L’ODS suggère la fermeture des bars

Le coordonnateur général de l’Observatoire du développement sociétal (ODS) s’est entretenu vendredi 5 mars 2021 avec les journalistes, sur la préoccupante évolution de la maladie à coronavirus 2019 au Cameroun.

« N’oublions pas que la négligence d’une seule personne peut nuire à l’ensemble de la communauté ». Cet extrait du message du chef de l’Etat Paul Biya à la nation le 19 mai 2020, sert d’appui à l’#ODS, pour appeler à la responsabilité des camerounais, face à la recrudescence des cas de Covid-19.

Au cours de la conférence de presse de l’Observatoire du développement sociétal vendredi 5 mars 2021 à Yaoundé, le coordonnateur général, Lilian Maurice Koulou Engoulou a exhorté la population camerounaise « à s’immerger à nouveau dans l’urgence d’une protection efficace contre la pandémie ». Surtout qu’en ce moment, le virus qui connait plusieurs mutations n’épargne plus les enfants, précise-t-il.

La discipline sanitaire

En dénonçant le relâchement des mesures barrières par rapport au Covid-19, l’ODS invite tout le monde, au respect de la distanciation physique, au lavage régulier des mains avec de l’eau propre coulante et du savon ou du gel hydroalcoolique, mais surtout au port obligatoire et systématique du masque dans les milieux publics.

La gravité de la situation pousse également cette organisation de la société civile, à « suggérer la fermeture de certains lieux de récréation et de relaxation tels que, les boîtes de nuit, les cabarets, les snacks-bars ». Selon Lilian Koulou Engoulou, ce sont des milieux de forte agglutination de personnes souvent « émoussées et émoustillées », devenues hyper imprudentes.

Une mobilisation

Cette communication de l’Observatoire du développement sociétal fait suite à celle du gouvernement tenue le 1er mars 2021 par le ministre de la communication, René Emmanuel Sadi, en compagnie de Manaouda Malachie de la santé publique et du délégué général à la sûreté nationale Martin Mbarga Nguele. Les différentes sorties ont pour but d’emmener les citoyens à prendre conscience de la gravité des conséquences du comportement des uns et des autres face à la pandémie, qu’on qualifie de catastrophique.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *