Covid-19: suspension du vaccin AstraZeneca au Cameroun

Le Conseil scientifique des urgences de santé publique, demande la suspension du vaccin AstraZeneca au Cameroun.

1,76 million de doses de vaccin britannique AstraZeneca, est censé arriver au pays du président Paul Biya, samedi 20 mars 2021. C’est depuis pratiquement deux semaines que le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie, a annoncé cette nouvelle.

Seulement par mesure  de prudence, le conseil scientifique des urgences de santé publique propose de ne pas entreprendre l’administration du vaccin querellé, aux populations. Il (le conseil) l’a fait le jeudi 18 mars 2021, au cours d’une concertation avec le patron de la santé sur le triangle national. C’est la salle des conférences du ministère, qui a servi de cadre à l’assise.

Manaouda Malachie a en fait mené une série d’échanges ce jour, d’abord avec les ordres professionnels et les membres des sociétés savantes, ensuite avec les acteurs et promoteurs de la médecine traditionnelle. Objectif: « mettre en synergie toutes les expertises permettant de comprendre les enjeux » de tout ce qui se passe autour de la maladie à coronavirus et son vaccin.

Le 12 mars 2021, le membre du gouvernement fait savoir que l’Etat camerounais va se plier à l’avis du conseil scientifique et le National immunisation technical advisory group (Nitag), sur l’opportunité d’utiliser le vaccin anti-Covid britannique.

Sur son compte twitter, le ministre de la santé publique, a émis le souhait de ne pas autoriser l’utilisation de ce vaccin, tant que des voix s’élèvent pour rejeter cette substance pathogène. « L’espoir est que nous n’utiliserons pas ce vaccin tant qu’il y a encore des doutes sur ses effets ».

La décision, celle d’interdire le vaccin anti-Covid-19, reste vivement attendu.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *