Covid-19 : Un taxi, deux masques de protection

Près de 15.000 conducteurs de taxis de la ville de Yaoundé, ont déjà reçu des caches-nez estampillés “Supergooal”. 

10 heures 45 minutes ce lundi 25 mai 2020, la rue Ecole publique de messa-Sapeur Mokolo, connait une effervescence particulière. Des taxis qui passent par là, s’arrêtent devant la bourse du travail, pour recevoir des masques de protection.

La circulation n’est pas fluide. 6 personnes dont 3 employés de l’entreprise de jeu “Supergooal” et 3 membres du Syndicat national des conducteurs des transports urbain, interurbain et routier du Cameroun (Synactuircam), procèdent à la distribution des caches-nez. Cela bien sur, sous la coordination de Thomas Ondoua, président national du Synactuircam.

«Zéro Coronavirus dans les taxis. Prenez les masques », lance Patrice Samen, président de la Confédération des travailleurs des transports et du secteur informel du Cameroun. Il assure la supervision de cette opération de distribution, en insistant qu’« on ne veut pas de taximan malade ».

Deux masques pour chaque taxi.

Le nez couvert par le même type de masque qu’il partage aux chauffeurs de taxis, Félix Tchapda, chargé des affaires juridiques au Synactuircam, invite chaque conducteur interpellé, à arborer immédiatement l’un des caches-nez qui lui est remis.

Une initiative très appréciée par les taximen de la capitale politique. « On croyait qu’on nous a abandonné face à cette méchante pandémie à laquelle nous sommes confrontés », dit Elie Mounbagna, taximan, avant de remercier le président Patrice Samen et les dirigeants de la société citoyenne “Supergooal”.

A LIRE AUSSI : Présentation des masques à distribuer aux conducteurs professionnels de l’urbain.

Un message apparemment bien reçu par Jules Mbianda, directeur général adjoint de “Supergooal”. Selon lui, sa structure « décide d’accompagner les syndicats des transport dans la lutte contre la maladie à coronavirus, parce que c’est un secteur très sensible, qu’on semble négliger ».

Les masques à distribuer aux taximen

Cette opération a ainsi commencé à Yaoundé, la capitale politique du pays, par le partage de 40.000 masques de protection. Dans les jours à venir, ce sera le tour de la ville de Douala ou 30.000 kits de protection seront partager. Les travailleurs du transport urbain des villes des chefs-lieu des autres régions, auront en tout 10.000 masques par région.

C’est dire qu’en fin de compte, 80.000 cache-nez vont être distribués aux professionnels de la conduite dans les grandes métropoles du Cameroun, par un collectif de 16 syndicats nationaux des employés du transport et leur partenaire.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *