Décentralisation : Le Ministre Elanga Obam face aux partenaires techniques et financiers

Le Chef de Département en charge de la décentralisation et du développement local au Cameroun, a fait l’état des lieux de ce concept devant les instances internationales.

Plus d’un an après la mise en œuvre effective du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local (Minddevel), le ministre Elanga Obam vient de faire le point des actions menées jusqu’ici, en matière de transfert de compétences aux mairies. Ainsi les Partenaires techniques et financiers représentent pour le gouvernement camerounais, l’un des acteurs importants dans les avancées à venir de la décentralisation.

D’où l’importance de la rencontre tenue le 24 juin dernier entre Georges Elanga Obam, représentant le gouvernement camerounais d’une part, et d’autres part Allegra Maria Baiocchi, tête de proue des partenaires financiers internationaux, dans le but de mieux accorder leurs violons quant au devenir de la décentralisation au Cameroun.

Une vision à laquelle, le Minddevel s’est résolu à apporter quelques indications. Ceci à travers des réponses aux interrogations des partenaires techniques et financiers, qui ont tout aussi apporté leurs contributions sur les actes essentiels à mettre urgemment en œuvre pour bénéficier aisément de l’appui de ceux-ci.

Comme exigences, les instances extérieures ont proposé une plus grande part du budget de l’Etat destinée à la décentralisation ; un recadrage de ce processus avec au centre de celui-ci, les magistrats municipaux ; une équité entre les régions en accentuant le développement des zones les plus défavorisées. Des recommandations urgentes, qui mettent la population, principale bénéficiaire de ce modèle de gestion, au cœur du transfert effectif des compétences au profit des collectivités territoriales.

Brice Ngolzok

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *