Droits de l’homme: Me Agbor Balla, parmi les meilleurs défenseurs

Cette récompense organisée par le gouvernement néerlandais vise à saluer le courage des personnes qui se font distinguer dans ce domaine. 

Me Felix Agbor Balla est nominé pour la saison 2021, parmi les candidats présélectionnés pour Human Rights Tulip (Tulipe des droits de l’homme). Pour cette édition, 12 défenseurs des droits de l’homme parmi les 75 candidatures reçues, ont été retenus par le Comité présidé par cinq experts spécialisés en promotion, protection et défense des droits de l’homme dans le monde entier. Le Camerounais Felix Agbor Balla figure sur cette liste de nominé avec d’autres candidats représentants les pays tels que l’Egypte, l’Ukraine, l’Ouganda, la Biélorussie, la Russie, les philippines et le Venuezuela.

LIRE AUSSI: Ayah Paul Abine accuse le gouvernement de vouloir “le tuer”.

Ces 12 candidats ont été sélectionnés grâce à  l’innovation et la créativité  dont ils font preuve pour défendre les droits de l’homme dans les contextes parfois difficiles. L’autre critère de sélection a porté également sur l’impact positif de leur travail sur les communautés.  Un jury indépendant composé de 5 membres sélectionnera trois candidats et il reviendra au ministère des affaires étrangères, de déterminer le nom du vainqueur parmi les trois candidats.

Récompense

Tulipe des droits de l’homme est un prix annuel du gouvernement néerlandais, visant à soutenir les défenseurs des droits de l’homme dans leur travail de promotion et de protection des droits de l’homme dans le monde.

Chaque année depuis 2008, le ministère des affaires étrangères décerne la Tulipe des droits de l’homme à un défenseur exceptionnel qui s’est fait remarquer. Le gagnant reçoit ainsi chaque année,  une somme de 100.000 euro et une sculpture en bronze en forme de tulipe. L’objectif de cette distinction pour le gouvernement néerlandais est de promouvoir la visibilité internationale du gagnant et inspirer d’autres personnes à s’intéresser aux questions des droits de l’homme.

LIRE AUSSI: Depuis la prison, Amadou Vamoulké, ancien DG de la Crtv parle

Felix Agbor Balla est avocat au barreau du Cameroun. Il est président du Centre pour les droits de l’homme et de la démocratie en Afrique (Chrda). Dans le cadre de la crise anglophone, ce défenseur des droits de l’homme ne cesse d’interpeller les autorités camerounaises à organiser un dialogue franc et sincère pour mettre fin à la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Un défenseur engagé

En janvier 2017, cet avocat a été interpellé et placé en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé. Pendant son arrestation, il était membre du consortium de la société civile anglophone. Ce mouvement de la société civile avait été invité par le gouvernement à dialoguer sur les stratégies à mettre en place, pour résoudre les revendications corporatistes soulevées par les enseignants et les avocats anglophones.

Le 10 décembre 2020 à l’occasion de la journée des droits humains, Felix Agbor Balla avait reçu le Prix Irwin Cotler. Cette distinction avait été remise par le Haut-commissaire du Canada au Cameroun. En 2019, Felix Agbor Balla a remporté la 3ème édition des Sheild Awards en Afrique centrale.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *