Économie: le Port de Kribi éjecte KPMO de son quai

L’entreprise camerounaise chargée de gérer le terminal polyvalent devrait faire ses valises dans les prochaines semaines.

Par Brice NGOLZOK

L’appel d’offre internationale restreint pour la concession des activités de développement, d’exploitation et de maintenance du terminal polyvalent lancé le 17 janvier dernier par Patrice Barthelemy MELOM, Directeur Général du Port Autonome de Kribi ( PAK) vient d’offrir un nouvel horizon dans la gestion de cette partie du quai  du PAK.

Une note du patron du grand port de Paul BIYA, qui affiche clairement le départ dans les semaines à venir de KPMO (kribi port multiple operators), le consortium de 09(neuf) opérateurs camerounais constitués à la fois de transitaires et aconiers  qui, suite à la faillite constatée de l’entreprise française NECOTRANS a pris le relais en juillet 2018 de l’exploitation en régie du terminal polyvalent pendant les 02(deux) prochaines années.

Une échéance contractuelle qui  ne devrait pas être respectée et s’achevée d’ici peu, car  la  date butoir pour le dépôt des offres aux 05 principaux groupements concernés par l’annonce que sont : Coega, Corporation /transnet, Marsa Maroc /ALLF3, Medlog /wide ressources limited, Port Anvers et Sinotrans/comexas container terminal service est fixée au 15 avril prochain.

Une sélection d’opérateurs internationaux qui  ne ferme pas totalement les portes  au concessionnaire camerounais à qui, Patrice MELOM aurait,  selon des sources proches du journal www.actualiteducameroun.com ,  proposé à KPMO de se joindre à l’une des multinationales en course.

Un espoir est donc encore possible pour la jeune et seule structure nationale intégrée dans la manutention et le transfert des marchandises dans un port au  Cameroun. KPMO qui affichait  pourtant des chiffres plutôt satisfaisants au cours des mois récents  avec plus de 1000m3 de bois manutentionnés par jour pour un taux moyens  de réalisations de ses  services de plus de 50%.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *