“EDU-Cash 6”-Delphine Naah: « D’abord (…) les fournitures scolaires des enfants »

Au terme du projet “”EDU-Cash 6” à Babadjou dans le département de Bamboutos, région de l’Ouest, le chef de centre social de Babadjou, Delphine Naah, se réjouit du bon déroulement de l’activité, en expliquant les problèmes que cela a résolu dans cette localité.

Que retient-on du projet “EDU-Cash 6” à Babadjou ?

Nous avons eu à travailler avec “EDU-Cash 6” pendant 8 mois environ déjà. Nous avons mené des activités ensemble, des déplacés internes ont été recensés, ces déplacés ont eu à bénéficier du cash-transfert venant de “EDU-Cash 6”. Ainsi, 200 enfants déplacés ont bénéficié de ce cash transfert et 10 ménages qui possèdent des enfants handicapés ont aussi bénéficiés du cash.

Qu’est-ce-que cela a résolu comme problème ?

La plupart des bénéficiaires ont d’abord acheté les fournitures scolaires des enfants, puis avec le reste d’argent, ils ont pu trouver une activité qui va les autonomiser et leur permettre de continuer à payer l’éducation de ces enfants, quand ils ne bénéficieront plus de ce projet. D’autres par contre, ont immédiatement mis en place une activité génératrice de revenue. Il s’agit ici des ménages vulnérables, qui ont des enfants déplacés.

Propos recueillis par Arnaud Kevin Ngano à Babadjou

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *