Education : Une rentrée sous fond de barrière sur mesure

Le lycée bilingue d’Etoug-Ebe ainsi que l’école publique anglophone de la même localité dans la ville de Yaoundé au Cameroun, ont vibré au rythme de la remise et l’inauguration du matériel d’hygiène, en ce jour de rentrée scolaire du troisième trimestre.

 « Zéro coronavirus dans les écoles ». Tel est le souhait qu’affiche le ministre de l’enseignement secondaire, Nalova Lyonga, pendant cette dernière ligne droite de l’année scolaire 2019-2020. Elle l’a réitéré lundi 1er juin 2020, au Lycée bilingue d’Etoug Ebe.

Mobilisation pour barrer la route à la maladie à Coronavirus 2019.

Dans son allocution de circonstance, la présidente de la cérémonie d’inauguration du matériel d’hygiène, remis par le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) au Lycée d’Etoug-Ebe, rappelle au encadreurs, que les mesures barrières et particulièrement le lavage des mains, doivent être prises très au sérieux. « Si  on constate un cas de malade dans un établissement, on ferme l’institution », signale-t-elle, d’un ton autoritaire.

Pauline Nalova Lyonga, Ministre camerounais des enseignements secondaires

La membre du gouvernement qui invite les enseignants et les élèves à faire bon usage des cubitenairs (deux), des seaux à robinet (installés dans tous les couloirs du campus), des flacons de savon en liquide, des gel hydroalcooliques et autres,remercie L’Unicef, pour aide apporté à la communauté éducative pour combattre la pandémie de Covid-19.

Les enseignants aussi ce lavent les mains.

Une telle gratitude, le personnel de l‘Unicef, l’a aussi reçu quelques minutes avant, à l’école publique anglophone (Govenement primary school) d’Etoug-Ebe, où s’est tenue une cérémonie similaire. Ici, elle a été marquée par des séances de démonstration du lavage des mains par des élèves eux-même.

Démonstration du lavage des mains sous le regard des représentants du Ministères de l’éducation de base et de l’Unicef.

« Chers élèves habituez vous à laver vos mains régulièrement avec les outils que nous vous avons apporté, pendant au moins 20 secondes », insiste le représentant de l’Unicef au Cameroun, Jacques Boyer. Il  profite de l’opportunité pour interpeller les parent, les maîtresses et maîtres à « aider les enfants à pratiquer une bonne hygiène et l’assainissement de leur environnement avec joie ».

L’habitude s’installe peu à peu
Aucun élève n’est épargné.

Cette invitation est loin d’avoir été prêchée au désert, puisque Mme Christine Bissouth, inspecteur de l’éducation de base dans l’arrondissement de Yaoundé 6, a rassuré le ministère de l’éducation de base et le partenaire, par rapport au « rapport sera transmis hebdomadairement sur l’utilisation de ce matériel ».

Tous les élèves en masque de protection .

La cérémonie a également été marquée par la visite des installations Wash et des salles de classe, question de constater l’effectivité du port systématique des masques ainsi que le respect de la distanciation sociale.

A LIRE AUSSI : Des camions de matériels d’assainissements offert par l’Unicef à la communauté éducative au Cameroun.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *