Extraversion économique: portrait d’un sorcier blanc à la tête de la SOSUCAM

 

La Sosucam a changé son top management en nommant le français Alexandre Vilgrain au poste de Président Directeur Général de ladite entreprise.

Par Maxime Kana

Cette nomination est intervenue le mardi 26 novembre 2018. C’était au cours d’une réunion présidée par le Conseil d’administration de la Société Sucrière du Cameroun (SOSUCAM) à Yaoundé.

Le nouveau patron de la Sosucam, est âgé de 62 ans. Originaire de Nancy en France, il est le fils ainé de Jean Louis Vilgrain, l’ex-président Directeur Général de la Société d’Organisation de Management et Développement des industries alimentaires et agricoles (SOMDIAA).

Alexandre Vilgrain a étudié le droit à la faculté Paris II Panthéon-Assas. Il y ressort avec un diplôme en droit en 1979. Dès ce moment il prend les rênes de l’entreprise familiale SOMDIAA tout en administrant ses différentes filiales.

 

Observateur de l’évolution économique de l’Afrique, il occupe de 1979- 1985 différentes fonctions. Il dirige au courant de ces années les filiales africaines, asiatiques, européennes dudit cercle. Mais dès 1985, il est au top management du groupe leader de l’industrie agroalimentaire sur le continent Africain.  La même année, il fonde Delifrance Asia, chaine de cafés- boulangerie à la française implantée en Asie. Il pilote ce concept audacieux pendant plus de 10 ans et assure son introduction à la bourse de Singapour en 1995. Dès lors, Il quitte ses fonctions dans ces différentes entreprises pour se focaliser sur les activités africaines du groupe SOMDIAA.

En effet, la société SOMDIAA au Cameroun a trois filiales. On peut souligner parmi elles :  la SGMC (Société le grand moulin du Cameroun), la SCEP (Société Camerounaise pour l’élevage et la provende) et la SOSUCAM. Il remplace Louis Yinda, âgé de 70 ans et désormais  ex- Directeur Général de la sosucam. 

Alexandre Vilgrain prendra ses fonctions le 1er Janvier 2019. Plusieurs défis sont à relever par le sorcier blanc :

  • Gérer la nouvelle compagnie sucrière lancée par la Sosucam afin de produire annuellement 130 000 tonnes de sucre.
  • Créer plus de 7000 emplois à cotraitance avec les petites et moyennes entreprises.
  • Mettre en avant des stratégies de récolte de 22 000 hectares de cannes à sucre sur les sites de M’bandjock et N’koteng. Et appliquer ces stratégies pour atteindre le résultat.
  • Autoriser la coupure, le broyage et le transport d’1, 4 million de tonnes de cannes à sucre dans ses usines.

 

Créée en 1964, la Sosucam cultive 18 700 hectares de plantation de cannes à sucre. 1, 08 millions de tonnes de cannes sont broyées sur les sites de M’bandjock et N’Koteng dans le département de la Haute-Sanaga à 100 km au nord de Yaoundé. La sosucam produit 130 000 tonnes de sucre par an dans le respect des critères de qualité du certificat ISO 9001 version 2000, obtenu en 2009 et renouvelé tous les deux ans.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *