Festi Bikutsi-FIMBA 2018 : Le Bikusti entre modernité et tradition

Du 21 au 1er décembre 2018, le Festival International des Musiques Bantou (FIMBA)  revient cette année avec beaucoup d’innovations.

Par Anne Merveille NNA

« Protection et promotion de la diversité des expressions culturelles ».  Tel est le thème de la 20e édition du FIMBA.  Chaque soir, les habitants de la ville de Yaoundé, capitale camerounaise se retrouvent à l’esplanade du stade Ahmadou Ahidjo pour exalter des mélodies aguichantes et envoûtantes de ces maîtres du micro. De Govinal à Lucky +2, chacun y trouve son compte. Un véritable brassage multiculturel  des 10 régions du Cameroun.  Les jeunes artistes en herbe à l’instar de  Bebey Klorane, Ophelie Eyafa’a  se produisent sur scène tous les soirs devant un public ivre de belles sonorités.

 

les consommateurs du bikutsi peuvent bien constater quelques nouveautés à l’occasion de cette  édition.  En effet, l’on remarque que le bikutsi qui auparavant se jouait essentiellement avec des instruments, a connu une révolution : la programmation. Fini les lignes de guitare solo à la Zanzibar, fini le mendjang du village ! Nous voici à l’ère des Dj.  De Lady Ponce à Mani Bella, en passant par K-Tino, tous sont passés au numérique. Des grands noms de la programmation bikutsi tels qu’Imperator, Bozeur Ekié ont su changer la couleur du mouvement. La musique devient plus vivante, le son devient plus hardant.

 

Mais plusieurs artistes préfèrent préserver le patrimoine de leurs pères. Guitare à la main, ils  trouvent  son compte dans un cabaret, snack…

Le festival devient donc un mélange de modernité et de traditionnel. L’essentiel, c’est profiter du moment !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *