Festiacao : Le centre d’excellence de Mbédoumou livre déjà ses délices

 Une campagne après l’inauguration de cette unité de production, située dans l’arrondissement de Zoétélé, région du Sud, les fruits sont déjà visibles.

Avec 03 tonnes de fèves haut de gamme produites au cours de la campagne 2018-2019, le centre d’excellence post récolte de la petite bourgade de Mbédoumou, à une vingtaine de kilomètres de l’arrondissement de Zoétélé, se positionne déjà comme un fleuron en matière de traitement, de stockage et de transformation du cacao de grade supérieur.

L’unité constitue aujourd’hui un exemple de ce qui se fait de mieux en matière de production d’une fève d’excellence au Cameroun, ceci malgré la jeunesse de celle-ci, inaugurée en septembre 2018, et qui ne présageait en si peu de temps des fruits aussi flatteurs.

Raison pour laquelle le centre d’excellence post récolte de Mbédoumou, a à nouveau,  attiré l’attention des experts à la fois mondiaux et nationaux de la filière ce 10 août 2019. Ainsi le choix de Luc Magloire MbargaAtangana, Ministre du Commerce du Cameroun, qu’accompagnait les membres de la confédération des Chocolatiers et confiseurs de France, les responsables du Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café(CICC) et même MichelArrion, le Directeur exécutif de l’Organisation International du Cacao,de toucher du doigt les réalités de ce centre  ne s’est pas fait au hasard.

Chocolat made in Mbédoumou

En effet le goût fruité et les arômes tirés de la fève traitée à Mbédoumou, ne pouvait laisser indifférent le Patron du Commerce camerounais, qui a tenu à vanter les délices issus de ce centre aux nombreux investisseurs présents lors de cette huitième édition du Festicacao.

Une opération de charme réussie avec le concours technique du CICC, partenaire privilégié de l’Etat dans la cacaoculture et initiateur de l’implantation tous azimut des Centres d’excellence post récolte dans les différents bassins de production du Cameroun.

Un pari de l’excellence débuté en août 2017, et à l’origine de la vente bord champ du cacao haut de gamme à 1650 FCFA le kilogramme, mais plus encore de la fabrication de ce chocolat made in Mbédoumou, dont les saveurs et les spécificités ont permis aux nombreux visiteurs, de savourer ce produit, tiré du cacao cultivé dans les champs de la localité.

Brice Ngolzok

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *