Fonction Publique: listes Faussées

Le Minfopra a appréhendé le 25 juillet dernier six présumés fraudeurs. Ces derniers sont accusés d’avoir introduit 74 noms camerounais sur la liste des résultats définitifs de la sélection de 1000 instituteurs des écoles primaires et maternels lancé par le Ministère de l’enseignement de base en 2018

 

L’histoire éclate lorsqu’une jeune dame présumée, admise au concours se présente au sein du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative en abrégé Minfopra pour sa prise de fonction. Après vérification du bordereau Joseph Le, ministre de la fonction publique, cette dernière ne serait pas admise. Cependant la jeune femme a entre ses mains une autre liste qui affirme effectivement qu’elle serait admise et avec 73 autres personnes. Par conséquent, cet état des choses crée un trouble au sein du ministère. En revanche, selon le ministre Joseph Le certaines personnes de ladite institution seraient à l’origine de ce problème. Notons que ce n’est pas la première fois qu’un drame d’une telle nature arrive au Cameroun.

 

C’est ainsi qu’en 2017, au concours de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature, sur la liste définitive des résultats des admis, était mentionné le nom d’un candidat mort avant les épreuves orales du concours. Il est devenu clair que le mérite au Cameroun a perdu toute sa valeur.

Ariel O. Otou, stagiaire

Please follow and like us:

One thought on “Fonction Publique: listes Faussées

  • 5 août 2019 at 23 h 28 min
    Permalink

    Très pertinent mon frère

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *