Grand Prix Francophilie des médias : le Rj2c au service du journalisme culturel camerounais !

Dans le cadre de ses  activités relatives au Grand Prix Francophilie des médias, le Réseau des journalistes culturels du Cameroun (Rj2c) a organisé mercredi 1er septembre 2021 à Africréa palais des arts, une conférence débat sur le thème : « place de la presse culturelle dans le développement des industries culturelles ».

« Mèn Yéga bé ooh » ! C’est par cette salutation issue de la culture Bassa que le chef traditionnel, par ailleurs ancien journaliste culturel Mbombog Malet Mal Njam a souhaité la bienvenue à l’assemblée. Propriétaire des locaux qui accueillaient l’événement, il a tenu d’entrée de jeu à présenter les lieux et l’historique de ceux-ci. Intervenant à ce débat, il avait à ses côtés, Jean-Marie Mollo Olinga, journaliste culturel et critique cinématographique ; Télésphore Mba Bizo, journaliste culturel et Armand Abanda, représentant du ministère des arts et de la culture. Le débat avait pour modératrice G-Laurentine Assiga, la présidente du Rj2c.

Devant un public composé de journalistes et étudiants en journalisme, les panélistes ont tenu à faire le distinguo entre l’industrie au sens de la manufacture et l’industrie culturelle qui est un ensemble hétérogène dont la diversité s’explique tant par l’appartenance à des secteurs artistiques distincts que par l’histoire des structures considérées, et plus particulièrement l’origine de leur création.

les panélistes (c) Actualité du Cameroun

Au cours d’un exposé savamment préparé, Jean-Marie Mollo Olinga a ressorti l’importance économique des biens culturels. Dans son récit, il a souligné que la culture pèse lourdement sur la géostratégie et la politique d’un Etat. Dans cette même lancée, il croit qu’il faut désormais penser la culture en termes de stratégie et politique de développement.

Réagissant à sa suite, le très célèbre Télésphore Mba Bizo, invite les journalistes culturels à accéder à des positions de pouvoir. Ceci passe par le suivi et l’évaluation des promesses culturelles contenues dans le document de Stratégie national de développement (SND), ainsi que par le questionnement des structures régionales sur la place de la culture et son évolution dans leurs localités. Pour lui, le premier niveau de développement est culturel !

Rendu à sa deuxième édition, le Grand Prix Francophilie des médias connaîtra son apothéose samedi 4 septembre 2021 dans la somptueuse salle du palais des congrès de Yaoundé. Le programme prévoit la remise des Awards aux lauréats 2021 et un magnifique bouquet artistique. Tout ceci, sous le regard des éminences du journalisme camerounais, du ministère des arts et de la culture et de nombreux partenaires.

Guy Etom

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *