Guinée-Conakry : un pays de putschiste

Depuis le 2 octobre 1958, l’accès au pouvoir dans ce pays indépendant et « démocratique » s’est fait plus par coup d’Etat, que par élection. Le plus récent des putschs, remonte au dimanche 5 septembre 2021.

 

Cinq (5). C’est le nombre de président qu’a connu la Guinée Conakry jusqu’ici sans inclure les deux périodes d’intérims.

Le tout nouveau président de cet Etat d’Afrique de l’ouest est le militaire Mamady Doumbouya âgé de 40 ans. Il représente le Comité national de redressement et du développement (Cnrd), le nouveau régime de la Guinée. Il prend le pouvoir par force le dimanche 5 septembre 2021 à son prédécesseur Alpha Condé qui, avait lui aussi procédé de la même manière, il y a 11 ans. Lui qui est le leader du parti politique appelé: Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) et qui a été aux commandes du 21 décembre 2010 au 5 septembre 2021, pour être exacte. Il a brigué 2 mandats présidentielles jusque-là. Agé de 83 ans, il venait d’entamer son troisième mandat avant le coup d’état des militaires.

Sécouba Konaté, né le 6 juin 1964 est le militaire qui a assuré l’intérim avant l’accession au pouvoir d’Alpha Condé. Ceci pendant une période allant du 15 janvier au 21 décembre 2021.

Avant Sécouba Konaté, c’est un autre militaire Moussa Dadis Camara né entre 1964 et 1968, qui est aussi arrivé à la tête du pays par la révolte. Il a dirigé la Guinée Conakry pendant 2 ans c’est-à-dire du 24 décembre 2008 au 15 janvier 2010.

Le président Lansana Conté a précédé ce putschiste. Il accède au pouvoir le 3 avril 1984 aussi par coup d’Etat et décède le 22 décembre 2008 à l’âge de 74 ans. Ceci en tant que leader du Parti de l’unité et du progrès (PUP).

Louis Beavogui est le tout premier président par intérim de la Guinée. Membre du Parti démocrate guinéen (PDG), il occupe ce poste du 26 mars au 3 avril 1984. Précédé par Ahmed Sékou Touré membre et leader du même parti politique. C’est d’ailleurs le tout premier président de la Guinée Conakry depuis leur indépendance. Son mandat débute le 2 octobre 1958 et s’achève le 26 mars 1984 date de son décès.

Durant tous ces changements de dirigeants, la constitution de ce pays a tour à tour subi des modifications. Aujourd’hui c’est le tour de Mamady Dombouya qui, pense à son tour revoir et diversifier le gouvernement tout entier et par ricochet la constitution du pays. Sa première initiative en tant que président remonte au samedi 11 septembre 2021. Il nomme la toute première et unique femme Générale de Guinée, M’Mahawa Sylla, à la tête du gouvernorat de Conakry.

Ce coup d’Etat n’est qu’un énième dans l’histoire de la Guinée Conakry. Il a déjà engendré de nombreuses conséquences.

Ajara Fomekong, (stagiaire)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *