Guinée équatoriale : le séjour fructueux de la Directrice exécutive de l’UNFPA

Le Dr. Natalia Kanem, Secrétaire générale adjointe des nations unies et Directrice exécutive du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), a participé au sommet humanitaire extraordinaire de l’Union africaine (UA) ainsi qu’à la conférence des donateurs, du 25 au 27 mai 2022 dans la capitale équato-guinéenne.

« Investissons dans la réponse humanitaire, la paix et le développement durable et accordons la priorité aux besoins et aux droits des femmes et des filles, pour déclencher de plus grands progrès. » La directrice exécutive du Fonds des nations unies pour la population a vivement défendu cet argument, lors du sommet humanitaire extraordinaire de l’UA à Malabo entre le 25 et le 27 mai dernier. C’était face aux chefs d’État et de gouvernement, aux hauts responsables gouvernementaux et aux ministres.

Tous unis pour le développement de l’Afrique.

Cette rencontre se tient dans un contexte marqué par les conflits dans plusieurs pays du continent africain, les catastrophes et la pandémie de Covid-19. Autant de questions au centre des défis humanitaires actuels.

 

Pendant ces assises, Dr. Natalia Kanem, directrice exécutive de l’UNFPA, par ailleurs secrétaire générale adjointe des nations unies, et Martin Griffit, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, mais également Coordonnateur des secours d’urgence, ont présenté la contribution des Nations unies à la prévention et à la gestion des crises humanitaires auxquelles l’Afrique est confrontée. Ceci aux côtés d’autres partenaires internationaux de développement et humanitaires.

« L’Afrique est confrontée à des crises humanitaires redoutables, avec des millions de vies en jeu », déclare Dr Natalia Kanem.

En collaboration avec d’autres agences des Nations Unies, l’UNFPA a co-organisé des événements parallèles, en marge de ce sommet humanitaire et de la conférence des donateurs, pour explorer des solutions innovantes aux défis sanitaires et humanitaires, existants et émergents sur le continent. Ces événements parallèles ont offert des opportunités de réflexion sur la pandémie de Covid-19, l’augmentation des besoins humanitaires, le changement climatique, les conflits violents, la pauvreté, l’insécurité alimentaire et l’instabilité politique qui causent des souffrances et des déplacements croissants.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *