Hommage à Christian Tumi: la colère du ministre de la santé

Manaouda Malachie s’insurge contre la diffusion de la dépouille du cardinal décédé Christian Tumi, dans les réseaux sociaux.

« Dans ces moments de compassion, suite au décès du cardinal Tumi, il est inacceptable que des images qui violent son intimité soient diffusées ». Ainsi s’exprime le ministre de la santé publique, sur son compte twitter samedi 3 mars 2021, aux alentours de 11heures du matin.

Manaouda Malachie n’apprécie pas la propagation de la vidéo du corps inerte de l’archevêque émérite dans les plateformes électroniques. Selon lui, ce comportement est un crime, puisqu’il bafoue la dignité de la personnalité décédée, encore au cœur des pleures au sein de la communauté chrétienne dans le monde.

Le membre du gouvernement camerounais en charge de la santé, annonce l’ouverture d’une enquête pour traquer l’auteur de la vidéo. « Une investigation a été prescrite pour établir les responsabilités à cet effet », insiste le ministre Manaouda.

Mais en prescrivant une enquête pour établir les responsabilités à la suite du partage des images de la dépouille du cardinal,  l’autorité administrative a profité pour  adressé ses « sincères condoléances à l’Eglise Catholique ».

Le cardinal Christian Tumi est décédé à Douala, le 3 avril 2021, des suites de maladie, à l’âge de 91 ans. Apôtre de la paix, l’un de ses défis, a été de contribuer efficacement à la résolution de l’instabilité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *