Homosexualité: l’opposition de deux média, au gout du jour

Dans un reportage signé par le journaliste Arnaud Nguefack vendredi 6 août 2021, Canal 2 remet suptilement en cause la version de Vision 4 au sujet de l’affaire d’homosexualité entre le Camerounais Raoul Bengono et son conjoit FrancoSuisse, devenue virale dans les réseaux sociaux.

Tout part d’un mariage traditionnel. Cérémonie ayant eu lieu le samedi 31 juillet 2021. Par la suite, un reportage de la chaîne de télévision Vision 4 dénonce cette « cérémonie contre nature », célébrée dans la localité de Akoua, village situé dans l’arrondissement d’Akonilinga, département du Nyong et Mfoumou, région du Centre-Cameroun.

Selon le média dont le siège est au quartier Nsam à Yaoundé, la famille de Raoul Bengono à reçu la dot de leur fils, versé par son « époux» Franco-Suisse Henry Paulin. Après ce reportage signé Raoul Christophe Mbia, l’on a assisté à une vague d’indignation dans les réseaux sociaux. Si certains se sont évertués à dénoncer corps et âme la pratique  qualifiée d’ignoble, d’autres se sont limité à dire qu’il s’agit d’un « fake news».

Plus loin, le rédacteur en chef de Vision 4 Bruno Bidjang a certifié que le couple homosexuel est arrivé au Cameroun pour la dot du natif camerounais. Sauf que selon lui, ils auraient dissimulé l’événement par le mariage de la nièce, parce que la loi camerounaise puni et condamne cette « pratique contre nature ».

Un couple normal

Mais selon une autre version, il n’en est rien d’autre que l’union de Bertrand et Eliette. Des hétérosexuels ayant convoqué en justes noces après la cérémonie de la dot du samedi 31 juillet 2021. S’exprimant au micro de Canal 2, le père de Raoul déclare : « il ( Henry Paulin ) vit avec mon fils en France. Quant à savoir que ce sont des problèmes d’homosexualité, nous ne voulons même rien savoir. Ils étaient donc là pour ce mariage là ».

L’originaire d’Akonilinga  affirme: « Afana ( le gendre ), je ne le connais pas assez. Cette femme qui est assise là-bas est à la fois, la mère et ma fille »«J’ai couru tous les risques du monde pour en arriver là où je suis. Je ne devrais pas être là mais par rapport à l’amour que je porte à ma fille  () monsieur Afana,  je te fais confiance. J’espère que tu ne vas pas me décevoir. Tout ce que je vous souhaite ce  n’est que le bonheur », ajoute Raoul dans le reportage mettant en exergue la dot d’un couple hétérosexuel.

Sur cette polémique certaines personnes publiques n’ont pas manquer de s’exprimer. C’est le cas de Calixte Beyala pour qui la liberté doit être au dessus de tout. « Je pense que sans toutefois légaliser cela, il faut laisser les gens être libres », soutient-elle. En allant presque dans la même lancée,  non sans fustiger cette pratique, le Pr. Prosper Nkou Mvondo estime qu’il faut dépénaliser l’homosexualité . « Il est grand temps qu’on dépénalise cette affaire. Pour moi les gens qui commettent ces déviances sont des malades. Il faut plutôt les soigner. Ce n’est pas en les mettant en prison, qu’on résoudra  le mal ».  Autant de bruits qui à en croire des témoignage, ont poussés lesdits homosexuels à retourner en Europe le premier week-end du mois d’août 2021.

 Boris Tajo, Stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *