Immigration clandestine: «Pour la recherche du mieux vivre …»

Alors que les citoyens camerounais ne cessent de quitter leur pays pour l’occident, certains tentent d’expliquer ce phénomène qui devient  récurrent.

 

« le sous emploi plonge la jeunesse dans le désespoir »

Je pense que certains camerounais n’hésitent pas à se jeter dans le joug de l’immigration clandestine parce que dans leur propre pays ils ne parviennent pas à joindre les deux bouts. Aussi, la pauvreté qui règne en Afrique en est une cause majeure. Le taux de chômage et le sous emploi plonge la jeunesse dans le désespoir.

Patrick Duvalier, Exploitant des Centrales électriques.

 

« Le désarroi populaire »

La plupart des citoyens camerounais qui décident d’immigrer clandestinement estiment qu’ils n’ont plus de raison de vivre. Ici au pays, ils ont des difficultés à assouvir leurs besoins vitaux. Ils choisissent donc de se donner un espoir de vivre, de réussir en allant de l’autre côté de la mer. Cela pour rechercher ce qu’on appelle le mieux vivre, le mieux être.

Christian Bull Bagneken, Etudiant à l’IRIC.

 

« Là bas est mieux qu’ici»

Ils veulent changer d’endroit pour un autre. Ils estiment que là-bas est mieux qu’ici. Donc, ils vont se déplacer et immigrer à la recherche du meilleur. Peu importe si ça doit couter la vie.

Leonel d’Aquin, étudiant en Communication à l’ISTIC.

 

« La mentalité et le bling bling »

Valere Bougue, Journaliste.

Pour la mentalité, c’est le fruit du système éducatif. Beaucoup de choses ont été inculqués aux africains n’ayant rien à voir avec leur histoire. Le deuxième est au niveau des médias qui vendent le rêve aux africains. Ils dessinent l’Europe comme le paradis. 

Propos recueillis parFadimatou Ndzamndounkye, stagiaire.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *