Insécurité- Décès d’Avenir AVA : les présumés assassins présentés à la presse

“j’ai tiré une balle en l’air. Cette balle l’a touché”. Les trois suspects de l’assassinat d’Avenir Ava, détenus à la Division Régionale de la Police Judiciaire, passent aux aveux. 

 Par Anne Merveille Nna

Ils sont tombés sur les toiles de la Police Judiciaire. Atedzoé Ambroise alias Roberto (34 ans), Djikam Ahmadou alias Amas (34 ans) et Lobe Loïc alias Dollar (29 ans)  seront traduits en justice pour avoir froidement abattu l’artiste musicien Avenir Ava.

En effet, le trio de brigands suspectés par la police camerounaise  s’en est violemment  pris à la vie de l’artiste. Ils lui  ont  tiré  une balle en plein crâne devant son domicile la nuit du 14 novembre 2018 à Yaoundé. L’un des brigands, qui plus est, le chef de la bande  raconte  :

« Je suis arrivé lorsqu’il garait son véhicule. Lorsque je lui ai demandé de me donner l’argent, il m’a fait comprendre que je ne pouvais pas. On a fait le tour de la voiture, il avait sa main derrière. Pour l’effrayer, j’ai tiré une balle entre ses pieds, et il m’a dit en dialecte que je ne peux rien. Les gens ont commencé à ouvrir leurs portes. En voulant m’échapper, j’ai tiré une balle en l’air. Cette balle l’a touché.» a avoué  Atedzoé Ambroise, face à la presse hier.

Par la suite, ils avouent être également l’auteur des agressions de  Ernest Obama, Directeur de Vision 4, l’abbé Félix Amougou porte-parole de l’archevêque de Yaoundé, le Pr Tuna Muma conseillé spécial du Premier ministre ou encore un sous-préfet et un magistrat.  ils se sont donc spécialisés dans le braquage à main armée des acteurs publics qui ont pignon sur rue au Cameroun.

Agressé jeudi le 15 novembre, l’artiste musicien a finalement rendu l’âme dimanche 18 novembre à l’hôpital central de Yaoundé.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *