Insertion: 10.000 camerounais de la diaspora à loger décemment

Des milliers de camerounais vivant hors du pays se sont déjà appropriés plus de 150 hectares de parcelles sécurisées apprend-on au cours de la grande rencontre citoyenne de concertation avec la diaspora tenue le 28 décembre 2020 à Yaoundé.

Selon les statistiques des organismes de la société civile au Cameroun, plus de la moitié des audiences en justice concerne les litiges fonciers. Et les camerounais de la diaspora sont souvent les plus impliqués et abusés; d’ailleurs, on constate que leur sérieuse préoccupation est liée aux affaires foncières.

C’est fort de ce constat que l’organisation dénommé “Camer vision diaspora” lance une campagne de facilitation et d’accompagnement des camerounais de la diaspora à s’approprier d’un terrain au pays. Yaoundé et Douala sont les villes phares du début de ce projet, matérialisé par des conférences.

La diaspora ne doit plus se plaindre, car la solution au problèmes liés au foncier est trouvée. Yaoundé 28 octobre 2020 (c): A.K.N.

« Nous comptons à l’horizon 2025, loger décemment plus de 10.000 camerounais de la diaspora», relève Mérimé Cesair Ngoumtsop, coordonnateur général de Citoyen modèle  diaspora modèle Cameroun. Une nouvelle opportunité d’insertion et d’investissement productif dans les secteurs fonciers et immobiliers au Cameroun, très appréciée.

Les contributions de multiples camerounais vivant hors du triangle national via l’application Zoom au cours de cette assise, témoigne de l’importance de l’offre. Ainsi Florent Tchatchoua du Canada qualifie l’initiative de « plausible et  économiquement rentable pour le Cameroun ».

Les interventions des uns et des autres par visio-conférence a mis en exergue l’élan de solidarité autours du concept. « Ces milliers de camerounais  qui sont connectés à travers la diaspora apportent leurs contributions pour que le projet s’enracine profondément, parce que ça les touchent au plus haut point », précise Mérimé Cesair Ngoumtsop, porteur du projet.

Gabriel Nkwame Makota, président directeur général du groupe Exossa : “Le Cameroun a besoin de nous, le Cameroun a besoin de sa diaspora”. Yaoundé 28 décembre 2020. (c): A.K.N.

L’objectif de ce concept est de pousser tous les camerounais à rentrer investir chez eux, avec fierté. « Des terres sont encore disponibles au Cameroun. L’Etat a mis à notre disposition des énormes superficies de terre dans toutes les 10 régions du Cameroun », annonce Caline Ngoulla, responsable de la stratégie et du développement à Société civile immobilière évolution (Sci évolution).

Elle rassure les potentiels investisseurs dans le foncier, que « les transactions se font de façon crédible, de manière sécurisée à la Sci évolution ». 

Arnaud Kevin Ngano 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *