Istic : première cuvée de communicateurs sur le marché

Les étudiants du département de Communication de l’Institut supérieur de traduction, d’interprétation et de communication,  promotion 2017-2020, ont soutenu  ce vendredi 30 octobre 2020 en vue de l’obtention de leur licence professionnelle.

 Marcial Nzemie est le premier  de la filière journalisme à passer devant le jury. Durant presque trois heures, il défend sa réalisation professionnelle et son rapport de stage sur le thème : « Traitement de l’actualité sur la décentralisation à Repères ».

Il est assisté dans cet exercice par son encadreur académique, Dr Pierre Nka. Ce dernier  atteste avoir remarqué beaucoup de volonté dans la progression de son étudiant jusqu’à ce stade. Famille, amis et connaissances se sont mobilisés pour cet évènement, et la salle est pleine à craquer.

Marcial Nzemie face a son jury, le 30 octobre 2020. (c): Istic

Malgré le stress et le bruit de la route qui se fait entendre, le jeune homme réussit à affronter son jury. Ce n’est pas chose facile avec le Dr Nta à Bitang comme président.

Rodrigue Tchassem  est aussi membre de ce jury. Il relève beaucoup de coquilles dans le travail du candidat ainsi qu’un problème dans le mode de recherche.

La réalisation du candidat Marcial Nzemie  est un magazine intitulé « Actions Locales ». C’est  un hebdomadaire devant traiter des questions de décentralisation et de développement local.

Le but recherché est de proposer à « Repères » la création d’un supplément spécialisé en décentralisation.  La soutenance prend  fin à 11h et le candidat obtient la note de 13 pour son rapport de stage et 13,5 pour sa réalisation professionnelle. S’en  suivent une séance de prise de vues et une agape.

 

Edith Kowa (Stg)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *