Journée de la femme: la particularité de la 36ième édition au Cameroun

Pour la toute première fois, les femmes célèbrent leur journée internationale ce 8 mars 2021 au Cameroun, sans procéder au défilé.

Une journée spéciale et historique. Le 8 mars 2021, restera à jamais gravé dans les mémoires des camerounaises, habituées à la parade et aux réjouissance de toute sorte.

Le vendredi 5 mars 2021, le cabinet civil de la présidence de la république du Cameroun, rend publique une décision du chef de l’Etat, annulant le défilé de cette année.  « A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme le 08 mars 2021 et en raison de la recrudescence de la propagation du virus Covid-19, le chef de l’Etat a instruit que la grande parade habituelle soit annulée sur toute l’étendue du territoire », précise la correspondance adressée aux gouverneurs des 10 régions du pays et au ministre de la Promotion de la femme et de la famille, Marie Thérèse Abena Ondoa.

C’est une première au Cameroun depuis 36 ans. Pour plusieurs femmes, cette fête n’a aucun sens sans défilé. « A quoi sert donc la vente des pagnes si nous ne défilons pas? Dans ce cas, il fallait suspendre également les pagnes du 8 mars », avance l’enseignante Anastasie Ngobo.

Pourtant cette décision d’annuler la parade des femmes, va en droite ligne avec les mesures prises pour lutter contre la maladie à coronavirus 2019. Ainsi la cérémonie de présentation des vœux n’a pas eu lieu cette année au palais de l’unité, la 55ième édition de la fête de la jeunesse, n’a pas connu l’effervescence habituelle, pareil pour plusieurs autres manifestations nationales.

Mais en dehors du défilé, les autres activités souvent programmées sur une semaine, ont bel et bien été organisées. A partir du 1er mars 2021, jour du lancement de la semaine marquant la célébration de la 36e Journée internationale de la femme, des sessions de formation en activités génératrices de revenus,  des foires-exposition, des visites des champs communautaires ont été observés ça et là.

De plus, des réflexions sur la condition de la femme et ses droits peu respectés ont été menées durant cette semaine. Parfois avec au centre le thème de la journée : « Leadership féminin: pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Dans le contexte actuelle, le ministre de la promotion de la femme et de la famille, Marie Thérèse Abena Ondoa  a remis des appuis à certaines associations en vue du renforcement de leurs activités impactées par la pandémie du Covid-19. D’ailleurs elle s’adresse aux femmes à 10 heures ce 8 mars 2021.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *