Journée de l’enfance: les jeunes prennent le pouvoir

Au Cameroun comme dans plusieurs pays d’Afrique, l’édition 2021 de la journée mondiale de l’enfance est marquée par l’organisation d’un grand débat public en ligne, prévu le 20 novembre 2021.

La fièvre monte, l’effervescence des préparatifs bat son plein sur l’étendue du territoire camerounais. Les enfants et les jeunes, briefé sur ce qu’ils vont faire le 20 novembre-journée de l’enfance 2021-, s’exercent à plusieurs reprises, sous le regard de l’administration, et la supervision de l’Unicef. Normal: le tout premier débat public en ligne, organisé par le Fonds des nations unies pour l’enfance-Afrique de l’ouest et centrale, se déroule le jour de la fête des enfants sur la planète.

L’existence légale de l’enfant rend la maman heureuse. Ngaoundéré, août 2021

Il s’agit d’un débat sur les grands enjeux climatiques, mené par une centaine de jeunes de 10 pays du Sahel, en compagnie d’experts et des politiques, renseigne l’Unicef-Cameroun. Cet échange dont le nom de baptême est “jeunes voix du sahel” va commencer à 9 heures, pour s’achever à 11 heures et 30 minutes samedi 20 novembre 2021.

Innovation

L’objectif ici, est de « donner la possibilité à la jeunesse, de proposer des solutions innovantes aux problèmes climatiques vécus en Afrique et affectant les droits de l’enfant » révèle Unicef. C’est une manière pour ces porte-paroles de prendre le pouvoir, pour embellir le monde ou le colorer en bleu, dans l’optique de faire respecter leurs droits. Ceci va ainsi se dérouler en direct sur le site de l’Unicef: www.unicef.org/wca/fr/les-jeune-voix-du-sahel-sur-le-changement-climatique.

Chaque fille et chaque garçon doivent bénéficier de l’oportunité qu’offre l’enseignement en ligne. Yaoundé, 13 avril 2021. ©: A.K.N.

Au delà de ce débat public, plusieurs autres ont lieu, pour célébrer l’enfance et fêter le 75e anniversaire de l’Unicef.  Ainsi, 75 enfants de différentes villes du Cameroun, tous vêtus de tee-shirts ”Unicef75” et prononçant une mosaïque de 75 mots clés, vont faire l’objet de la production d’un webmag vidéo de 75 secondes. De même, Pauline Irene Nguene, ministre camerounais des affaires sociales recevra un manifeste, rédigé par 75 enfants de toutes les couches sociales et venant des 10 régions du pays. Le manifeste en question, porte sur des sujets relatifs à leurs droits.

Un meilleur futur pour chaque enfant

Les monuments emblématiques des chefs-lieux de régions, seront illuminé en bleu. Mais on note qu’il est surtout question de donner la possibilité aux enfants et jeunes, d’assumer des rôles de premier plan dans les médias, la politique, les affaires, le sport et le divertissement, qui sont normalement occupés par des adultes.

Se laver régulièrement les mains avec de l’eau coulante et du savon. Babadjou-Ouest Cameroun, Octobre 2021. ©: A.K.N.

Au vue de tout cela, on peut croire avec conviction que le Covid-19 qui prouve à quel point la défense et la protection de l’enfance est nécessaire, ne peut en aucun cas empêcher à ceux-ci, de faire entendre leurs voix sur les questions de climat, en passant par la santé mentale, l’éducation et la lutte contre les discriminations. Les enfants appellent donc les adultes à leur créer un meilleur futur.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *