Journée de l’enfance: l’Unicef mouille le maillot

Le 19 novembre 2021, le staff du Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) a activement participé à la célébration de la journée mondiale de l’enfance, couplée aux festivités du 75e anniversaire de cette agence onusienne.

Echange avec les élèves dans les salles de classe, peinture d’un mur de l’école en bleu, ramassage des déchets dans la cours de l’établissement scolaire. Ce sont là, quelques activités effectuées par le personnel de l’Unicef-Cameroun, à l’école publique d’application de Melen à Yaoundé. 75 staffs Unicef et ses partenaires ont ainsi marqué d’une pierre blanche la célébration de l’enfance et du 75e anniversaire de l’agence onusienne.

Les enfants sont en joie lors de la célébration de la journée mondiale de l’enfance à Yaoundé. 19 novembre 2021. ©: A.K.N.
Œuvre des enfants ce vendredi 19 novembre 2021 à Yaoundé. ©: A.K.N.

Tout au long de l’évènement, le représentant par intérim, Arsène Azandossessi s’y est impliqué à fond, comme ses collaborateurs aussi présent.  « Je suis heureux d’être ici pour dire aux enfants que c’est leur journée, ils représentent l’espoir du Cameroun, dit-il. Nous devons faire en sorte que les enfants aillent à l’école, se vaccinent, soient protégés et que l’Afrique en miniature soit plus prospère. »

Un journal parlé par des enfants

Par cette manifestation, l’agence des nations unies accompagne 75 élèves et enseignants de cette institution scolaire dans les réjouissances de la prise en compte des droits de l’enfant. Comme un jeu, ils ont pris les commandes pour assumer les rôles des adultes.

Le staff Unicef Cameroun prêche par l’exemple, vendredi 19 novembre 2021 à Yaoundé. ©: A.K.N.

L’exercice le plus frappant demeure le journal parlé, co-présenté par Catherine Biloa et Landry Boyomo. Vers la fin de cette tranche d’information, ces deux enfants ont reçu Arsène Azandossessi, représentant par intérim de l’Unicef au Cameroun, comme invité. Plusieurs questions sur les actions du Fonds des nations unies pour l’enfance, lui ont été posé, et des réponses données sans ambages.

La joie du directeur de l’école 

Autant de choses qui ne peuvent que satisfaire le directeur de l’école publique d’application de Melen. « Avec tout ce qui a été dit et fait par les enfants ici ce jour, nous ne pouvons qu’être fier. La descente de l’Unicef dans notre école nous réjouit, et je profite de l’occasion pour leur dire merci. »

Une véritable journée marathon qui ne semble pas s’être achevée dans cette établissement primaire.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *