LA VILLE BALNÉAIRE DE LIMBE S’ENRICHIT D’UN NOUVEAU JOYAU ARCHITECTURAL

Un atelier de validation du cadre institutionnel de pilotage du projet de restructuration de la zone “downbeach” s’est déroulé en présence  du ministre délégué de l’Économie et de la Planification

Par Brice Ngolzok

 

Il ne faudra sans doute plus compter seulement sur le Limbe wildlife center, ce site charge de la protection des primates notamment les gorilles de plaines ou encore le limbe botanic garden.  Ce centre de préservation d’espèces florales et arboricoles ou encore la vaste plage s’étend à perte de vue. Le dénominatif de “down beach” reste inscrit dans la mémoire  de la quasi-totalité des visiteurs de passage de façon fortuite dans la ville balnéaire du département du Fako, région du Sud-ouest Cameroun. Et que dire des nombreux hôtels qui jonchent cette dune devenue avec la présence de la Société nationale de raffinage(SONARA) moins éclatante de sa blancheur d’antan.

Un dilemme qui n’entache néanmoins en rien l’aura historique enfoui dans les vestiges de la traite des nègres et conservées dans la forêt de Bimbia banadikombo, en voie de devenir un patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Un arsenal de délices touristiques qui devrait s’enrichir d’un nouvel ouvrage communale, ceci suite à l’atelier de présentation de validation du cadre institutionnel de pilotage intitule” Limbe left bank maritime develpment project” dans l’arrondissement de Limbe 1.

 

Un projet d’un coût global d’environ 60 milliards de FCFA, sur une superficie de plus de 36 hectares qui a nécessité la présence de Paul TASONG, Ministre Délégué auprès du chef de département de l’Économie de la Planification et de l’Aménagement du territoire( Minepat), venu en personne à  la Communauté Urbaine de Limbe, rassurer  à la fois les autorités mais davantage les populations de cette circonscription administrative quant à la mise sur pied dans les jours à venir d’un palais des Congres d’une capacité de 4000 places, d’un musée d’art et d’un complexe hôtelier de 200 chambres et de 20 suites auxquels devraient être adjoint un restaurant sur pilotis d’une capacité d’environ 400 places, pour tout amoureux des saveurs exotiques.

 

Un nouveau cadre d’embellissement de l’ancien victoria, cette ville balnéaire qui au quotidien accueille des centaines de touristes et de visiteurs et pourrait davantage booster le tourisme de la zone avec cette nouvelle architecture, fruit d’un appui du Minepat afin de hisser encore un peu plus haut, la ville au panthéon des agglomérations qui contribuent  au développement du Cameroun.

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *