L’école des géomètres-topographes ouvre ses portes à Yaoundé

La cérémonie d’ouverture de l’Institut de formation professionnelle des géomètres-topographes (Ipgt) a eu lieu le vendredi 24 septembre 2021. 

« Le défi de la spécialisation et de l’insertion professionnelle en topographie ». C’est sous ce thème que la cérémonie d’ouverture de l’Institut de formation professionnelle des géomètres-topographes (l’Ipgt) a été organisée à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Cérémonie couplée à la journée portes ouvertes de l’institut. Echanges et visite guidée ont meublé cet évènement.

Le décor est planté par le promoteur de cet institut, Roméo Douanla Tiwa. Dans son mot de bienvenu il va remercier les invités d’avoir honorés le rendez-vous, avant de donner ses motivations à créer l’Ipgt. « Puisque je suis un topographe professionnel, sur le terrain, tous les stagiaires qui arrivaient chez moi, avaient un énorme problème, déclare Roméo Douanla Tiwa lors de sa prise de parole. Je me retrouvais toujours en train de les former à nouveau, même sur des éléments élémentaires. C’est donc à leur demande, que je mets sur pieds cet institut ». 

Prestation topographique

Par la suite, on suivra une mini-conférence animée par des experts et professionnels du métier, qui vont éplucher de fond en comble, le thème de la rencontre. Le Professeur Patrice Djiele étant désigné comme modérateur des échanges.

L’enseignant Louis Pergo Poungom va s’appesantir sur les prestations topographiques, orientées en quatre axes: le mode opératoire, les débouchés, la formation spécifique, la qualité de la formation et des enseignants. Rien n’étant statique, ces termes de référence pourraient être réajusté au fur et à mesure que le temps passe, ajoute Louis Pergo Poungom qui invite les parents à ne pas hésiter d’envoyer leur progéniture à l’Institut de formation professionnelle des géomètres et topographes.

Priorité à la pratique

Puisque l’école voudrait mettre un accent particulier sur la pratique, le géomètre-topographe Franck Lontsi, un des partenaires du nouvel institut, a également pris la parole pour confirmer son soutien aux étudiants et son collègue Roméo Douala Tiwa«Je lui ai promis mon soutien total, pour l’insertion de chaque étudiants qui sera formé ici. Je travaille en partenariat avec beaucoup d’autres structures à Kribi, où je travaille, à Douala » révèle Franck Lontsi.

Le matériel de pointe est mis à la disposition des futurs apprenants de l’Ipgt. Yaoundé, septembre 2021. ©: Tchassem

Prenant la parole à son tour, le président régional du Syndicat national des géomètres et topographes, Léonel Noel Awono Ondoua, rassure que le syndicat va aussi encadrer à sa manière les apprenants de l’Ipgt. Il participera également efficacement à l’insertion des jeunes formés, étant donné que ce syndicat est constitué d’une pléthore de chefs d’entreprise, en terme de cabinet et autres structures qui font dans la topographie.

Le début des cours

L’Institut de formation professionnelle des géomètres topographes continue d’accueillir des étudiants. L’inscription s’élèvent à 20.000 francs CFA  et les frais de scolarité à 340.000 francs CFA, payable en quatre tranche.

Les formateurs sont des hommes de terrain confirmés, expérimentés à en croire le propriétaire de l’école. Comme on a pu le découvrir pendant la visite guidée, cet institut qui est en partenariat avec une dizaine de bureaux d’étude topographiques au Cameroun, est doté d’équipements d’apprentissage sophistiqués, adaptés au marché de l’emploi.

Roméo Douanla Tiwa, promoteur de l’Ipgt: “A la sortie de la formation, vous pourrez aisément travailler dans le secteur public comme dans le privé”. Yaoundé, septembre 2021. ©/ Tchassem

La toute première rentrée académique comptant pour l’année 2021-2022, aura lie le 4 octobre 2021, au campus de l’Institut de formation professionnelle des géomètres-topographes au quartier Nsimeyong à Yaoundé.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *