Littérature: la force du livre à Yaoundé

En prélude à la célébration de la 2ème édition de la semaine des fous du livre, qui aura lieu du 10 au 13 novembre 2021 au musée nationale de Yaoundé, une conférence de presse s’est tenue le jeudi 19 août 2021 au siège de l’AFL.      

Ayant pour but majeur de « réaffirmer le rôle du livre au cœur de la société », la préparation de la semaine des fous du livre est au  cœur des préoccupation à Yaoundé. Cela a constitué le nœud des échanges, jeudi 19 août 2021, à l’immeuble Genesis, sis au quartier Elig Essono. Cette conférence a eu pour rôle de donner aux médias, d’amples informations sur :

  • L’association «Les fous du livre», représenté par la coordonnatrice, Marie Bertile Mawem. Qui est aussi la présidente du comité d’organisation de l’évènement à venir.
  • Le grand évènement qu’ils préparent,
  • Le rôle du ministère des arts et de la culture, représenté par la sous-directrice du développement de la lecture et des bibliothèques du Minac, Essangui Eteki Charlotte
  • Les missions des sponsors, notamment le groupe ÔNOAN, une agence littéraire représenté ce jour par le cofondateur Ray Ndebi.
Conférence de presse très courue à Yaoundé le 19 août 2021. (c): A.F.

Qu’est-ce que cette association ?

Marie Betile Répond : « l’association “Les fous du livre” est un regroupement des acteurs de la filière littéraire au Cameroun et les sympathisants de l’écriture d’ici et d’ailleurs. Nous travaillons pour réaffirmer vraiment le livre au cœur de la société, parce que le livre, qui est un outil véhiculeur du savoir a tendance à disparaître. Aujourd’hui, avec aussi l’avenu des TIC, il y a comme une compétition, mais nous nous battons dans l’association Les fous du livre pour faire comprendre que, le livre physique a sa place dans la société car, il est utilisé comme un aliment de l’esprit. Nous passons par des concours littéraires dans des établissements scolaires en occurrence les concours de dictée. Et donc notre évènement phare est le festival international, la semaine des Fous du livre ».

Du nouveau à cette 2ème édition

Après la première édition de 2018, l’association “Les fous du livre” met la barre plus haute cette année. Ceci avec d’une part la participation de 12 pays d’Afrique et d’Europe représenté par des acteurs littéraires. D’autre part, l’initiation du prix concours Francis Bebey. Qui consiste à une répétition des romans publiés entre 2020 et 2021, allant de 100 à 200 pages. Jusqu’ici l’association a déjà reçu une cinquantaine de roman, qui a été dépouillé et « 3 finalistes ont été retenu notamment le Mali, le Cameroun et le Tchad ». Le gagnant sera révélé le 13 novembre 2021, lors du dîner de gala organisé pour la clôture de ce festival international. Au niveau national, des invités de marque, le célèbre écrivain Ebénézer Njoh Mouelle est en lisse comme invité d’honneur, ainsi que le docteur Bekolo Bekolo alias Pabe Mongo. Il est aussi président du jury au prix concours Francis Bebey. A ceux-ci s’ajouteront, d’autres invités internationaux venant de l’Allemagne, de la Côte d’Ivoire, du Tchad, du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso et bien d’autres.

Il faut noter que, les travaux de cette 2ème éditions ont débuté depuis mars 2021 dans la région de l’Est et du littoral avec les concours de dictée. Ils continueront à la rentrée scolaire dans la région du centre et du littoral pour clôturer.

Les missions du Minac

Le Ministère des arts et de la culture pour promouvoir le livre, a mis à la disposition des populations vivant dans les périphéries des bibliobus, pour permettre à chaque citoyen d’entrer en contact direct avec le livre. En outre, le ministère organise tous les ans, le « Concours littéraire des jeunes auteurs » pour les encourager à l’écriture.  Concernant l’association les fous du livre, « le Minac a répondu favorablement à leur demande et a mis à leur disposition, le musée National pour l’organisation du grand évènement de novembre. Il les accompagne dans toute leurs actions. » affirme la sous-directrice Essangui Eteki Charlotte.

Du côté des partenaires

ÔNOAN est une agence littéraire qui se préoccupe de la qualité des ouvrages publiés. Ils sont chargés de relire, d’analyser et de corriger les livres. ÔNOAN c’est « promouvoir l’écriture et la lecture de la nouvelle scène littéraire » d’après le cofondateur Ray Ndebi. Partenaire de l’association Les fous du livre, l’agence ÖNOAN va pendant la semaine des fous du livre, « essayer de rendre les auteurs un peu plus crédibles surtout par l’effort. Initier des jeunes, et des auteurs en générale à la lecture et à l’écriture. Essayer de cordonner certains travaux tout en rappelant à chaque fois la valeur du travail. Bref pendant ce festival, la communication sera centrée sur l’intérêt de la littérature d’ici pas en comparaison avec les littératures d’ailleurs. »

Cette conférence de presse rythmée par des échanges et des flashs de caméra, a duré près de 2 heures de temps. Une durée qui a permis aux divers journalistes présents de mieux s’approprier l’évènement et de le relayer. Car comme l’a dit Marie Bertile Mawen : « c’est une grande fête qui se prépare et cette fois ci à l’occasion du livre. Elle est ouverte à tout le monde ».

Ajara Fomekong, stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *